Walhain: piscine, cheval de trait et portes d’église au menu du conseil communal

La séance du conseil communal de Walhain a débuté lundi soir par une remarque déjà formulée à plusieurs reprises depuis le début de la législature par Nicole Thomas-Schleich (WAL1): les conseillers WAL1 estiment recevoir trop tardivement les documents que pour leur permettent de préparer dans les meilleures conditions les conseils communaux. « Vous prônez la bonne gouvernance mais on en est loin » a affirmé Laurence Smets (WAL1). Plusieurs conseillers communaux de son groupe n’auraient, en outre, encore reçu aucun PV des conseils depuis le début de la législature sous format papier alors qu’ils en avaient explicitement fait la demande en complétant le document nécessaire. « Ils sont accessibles sur une plateforme en ligne et leur consultation sur celle-ci est beaucoup plus aisée. Pourquoi faudrait-il encore consommer du papier? » lui a répondu le bourgmestre Xavier Dubois (Avenir communal). « Dès le moment où vous laissez le choix aux conseillers, il faut respecter celui qui en fait la demande. Si vous voulez supprimer cette alternative, ok mais soyez clairs » lui a répondu sa prédécesseur. La clarification sera faite lui a promis le bourgmestre.

 

Des cours de natation en plus pour les enfants des écoles communales

Bonne nouvelle pour les élèves des écoles communales de Walhain: les cours de natation seront désormais plus nombreux. Les autorités communales ont en effet eu l’opportunité de reprendre deux couloirs de natation au complexe sportif du Blocry qui n’étaient plus utilisés par les écoles de Chastre. Ce sont les enfants de 3ème et 4ème primaires des trois implantations qui se rendront à Louvain-la-Neuve une fois par mois. Chose suffisamment rare que pour être soulignée, l’ancienne bourgmestre Laurence Smets (WAL1) a félicité l’échevine de l’Enseignement (AC) d’avoir trouvé ces nouvelles disponibilités. Les piscines à proximité de Walhain étant saturées (ou fermée).

Les plus jeunes élèves quant à eux continueront de se rendre à la piscine de Nil-Saint-Vincent pour s’initier à la natation. Ils la fréquenteront une fois par semaine en première et deuxième primaire.

 

Le cheval de trait pour assurer la propreté publique

Les Walhinois verront bientôt leurs espaces publics entretenus à l’aide d’un cheval de trait. C’est l’une des autres décisions approuvées par le conseil communal ce 2 septembre. La commune a reçu un subside de 10 000€ dans le cadre de l’appel à projet visant à promouvoir l’utilisation durable et innovante du cheval de trait en milieu rural. Grâce à ce montant, le cheval de trait équipé d’une calèche de l’ASBL walhinoise Rurawal sera de sortie 18 fois par an. Il pourrait par exemple l’être lors du grand nettoyage de printemps. La minorité s’est réjouie de la mise en place de ce projet. Sans remettre en cause la bonne foi des deux parties, Laurence Smets (WAL1) a toutefois mis en garde la majorité contre un potentiel conflit d’intérêts: la présidente de l’ASBL Rurawal est la conseillère communale Ria Breyne qui siège comme indépendante et qui s’est retirée lors de la discussion de ce point. Il se pourrait donc, selon Laurence Smets, que la collaboration avec l’ASBL soit illégale si elle est considérée comme un marché de service.

Commissions et conseils consultatifs sur les rails

La composition des commissions et conseils consultatifs est désormais connue. De longues minutes auront été nécessaires lundi soir pour les votes et le dépouillement destinés à désigner ses membres. Ceux-ci comprennent moins de représentants communaux qu’auparavant. Pour WAL 1, il serait erroné de parler de dépolitisation en raison de la présence au sein de ces instances de personnes qui étaient candidates aux élections ou qui entretiennent des liens étroits avec des personnes engagées dans la politique walhinoise. « Si nous comparons notre modèle à celui qui était en place sous les précédentes législatures, le nôtre est clairement moins politisé » lui a répondu Xavier Dubois (AC).

A noter que la composition de l’Office du Tourisme a été renouvelée. Le conseiller WAL1 Philippe Martin, seul absent de la séance, conserve la présidence. Il a été élu à ce poste à l’unanimité. L’Office du tourisme se dote en outre pour la première fois d’un règlement relatif à ses missions, à sa composition et à son fonctionnement.

La nouvelle porte de l’église Saint-Lambert fait débat

Les personnes qui sont passées à proximité l’ont peut-être remarqué: la porte de l’église Saint-Lambert à Tourinnes a été changée, sur fonds propres, par la fabrique d’église. L’esthétique de la nouvelle porte n’est pas du goût de la conseillère Ria Breyne.

L’ancienne porte de l’église Saint-Lambert ©Ria Breyne

Elle regrette le choix des matériaux et des teintes qui ne s’intègrent pas vraiment au bâti existant. Elle a donc proposé au conseil communal d’approuver une motion invitant les fabriques d’église de l’entité à solliciter l’avis non contraignant de l’Agence wallonne du patrimoine pour chaque restauration ou modification d’un élément extérieur d’une église. Tous les groupes politiques ont approuvé la motion après avoir salué l’engagement et le travail des membres des fabriques d’église.

La nouvelle porte de l’église Saint-Lambert ©Ria Breyne

Blandine Rans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.