Walhain: les recherches relancées pour trouver le terrain du futur hangar communal

C’est un choix qui avait fait polémique: en mai dernier, le conseil communal de Walhain avait approuvé l’acquisition d’un terrain situé à l’angle de la route de Walhain et de la rue des Anglées . Objectif: y installer un nouveau hangar dédié au service technique.

Le choix de ce terrain avait suscité beaucoup d’interpellations de riverains. Une réunion s’est tenue à la mi-juin. Le bourgmestre a expliqué lundi soir lors du conseil communal que les habitants souhaitaient avoir l’assurance qu’il n’y avait aucune autre possibilité que celle-là pour installer le hangar. Le Collège communal a donc demandé à un bureau d’études d’analyser les différents sites potentiels. Ceux-ci doivent répondre à certaines exigences: une surface de minimum 30 ares localisée au centre de Walhain, facile d’accès, située en zone agricole,…

6 lieux ont été identifiés par le bureau d’études: celui que la commune avait voulu acheter; les terrains de foot 3, 4, 5 et 6; les abords du centre sportif; près de la rue du champs du Petit Pré;  chemin des Boscailles et dans un site à réaménager rue de Baudecet. Les trois derniers ne sont pas privilégiés soit parce que les propriétaires ne souhaitent pas vendre, soit parce que la rue n’est pas adaptée ou que le site est trop proche de jardins.

A côté des réactions des riverains, la conseillère communale Laurence Smets (WAL1) avait aussi introduit un recours contre la décision du conseil communal d’acquérir le terrain situé route de Walhain. Suite à ce recours, le ministre a annulé cette décision. Il confirme en effet que la procédure a manqué de publicité. Une remarque qui étonne le bourgmestre: « Nous avons suivi la circulaire ministérielle relative aux opérations immobilières des pouvoirs locaux. Il n’est pas fait mention d’une telle publicité. Nous allons envoyer un courrier au ministre pour le lui faire remarquer » a expliqué Xavier Dubois.

Le ministre affirme par contre qu’il n’y a pas de conflit d’intérêts. La question avait en effet également été soulevée en raison d’un lien de parenté entre le propriétaire du terrain et une conseillère communale de la majorité.

Le collège communal va donc lancer prochainement un appel public pour permettre aux propriétaires d’un terrain qui répond aux critères de la commune de se manifester auprès d’elle. Il faudra que les propriétaires des sites remarqués par le bureau d’études se manifestent aussi pour être pris en compte.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.