Walhain: la majorité sortante se déchire lors du dernier conseil communal de la législature

On savait les relations tendues entre le groupe WAL1 et Ecolo depuis la décision de ce dernier de mettre fin à leur partenariat de douze années et de s’allier avec Avenir communal pour former la majorité qui gouvernera Walhain dès le 3 décembre prochain. Le conseil communal de ce 14 novembre, le dernier de la législature, a plus que jamais exacerbé les tensions au sein de la majorité sortante. En cause, la proposition d’adopter une convention entre la Commune de Walhain et le Royal Wallonia Walhain. Convention qui fait suite à plusieurs mois de relations très compliquées entre la nouvelle direction du club de football et les autorités communales.

165 000€ investis chaque année par la Commune de Walhain pour le Club de football

L’investissement financier de la commune pour le club de foot est important: selon le service Finance de la commune, celle-ci investit chaque année 165 000 euros en faveur du Royal Wallonia Walhain, soit 13 750 euros par mois! Cette somme comprend notamment le personnel mis à disposition gratuitement, la prise en charge des frais de fonctionnement et de la location de terrains.

Si Nicole Thomas-Schleich (WAL1), l’Echevine des Sports, souligne l’investissement personnel et financier de Frédéric Davister et Francis Sprimont (futur Echevin des Sports – Avenir communal) dans le club de foot walhinois, la relation de confiance avec la direction du club semble rompue depuis que Frédéric Davister a cédé la présidence du club à Kashama Koka en avril dernier.

Dès ses premiers contacts avec les repreneurs en mars, le Collège communal leur a demandé de leur présenter, en détail, leur projet et engagement stratégiques, organisationnels et financiers pour leur Club de football et plus particulièrement pour les jeunes. Une nouvelle convention devait également être approuvée par le Conseil communal – la dernière date de 1997. D’après l’Echevine des Sports, les repreneurs n’ont communiqué que peu d’éléments au Collège malgré ses demandes répétées:

  • un document reprenant succinctement la stratégie du club:
    •  la montée en division 1B de l’équipe première
    •  la stimulation des équipes de jeunes
    •  le transfert et l’établissement d’une académie de football à Walhain
  • un projet de convention d’occupation gratuite des installations communales pour 25 ans, tandis que le club se réserve les bénéfices de la buvette et de l’espace VIP.

Ajoutez à cela une réunion organisée par le Collège le 12 septembre et à laquelle le président du club n’a pas participé contrairement à ce qu’il avait annoncé et la coupe est pleine pour les autorités communales. Elles soumettaient donc à l’approbation du conseil communal une convention de mise à disposition du Club des infrastructures communales concernées pour un montant de 5000€ par mois. « Nous constatons que le dialogue est impossible avec les repreneurs. C’est une proposition que nous faisons sans gaieté de cœur »  a expliqué Nicole Thomas-Schleich.

Pour Avenir communal, le timing est mal choisi pour faire approuver cette convention et souhaitait reporter le point. « D’autres objectifs importants pour la future majorité pourraient y être intégrés comme le développement durable, l’éthique financière, le social et la gestion environnementale. C’est la nouvelle majorité qui va devoir gérer cette convention et les difficultés qu’elles risquent d’engendrer »  a expliqué Xavier Dubois. « Nous ne voulions pas laisser un dossier mal ficelé sur la table du futur Collège et préférions prendre nos responsabilités. Il s’agit d’argent public et face à une telle attitude des repreneurs, il faut marquer le coup, peu importe la somme demandée » a expliqué la bourgmestre Laurence Smets, prête à diminuer le montant ou la durée de la Convention. « Ces adaptations ne changeraient rien à notre décision. Nous n’approuverons pas cette convention mais je m’engage à faire de ce dossier une priorité dès le début de la législature et à m’en charger personnellement » a répondu Xavier Dubois, son successeur.

Restait à connaitre la position d’Ecolo. L’Echevin Jean-Marie Gillet a dans un premier temps appuyé les propos de Laurence Smets et Nicole Thomas-Schleich. Il semble d’ailleurs que ce soit lui qui a proposé le montant des 5000€. Après une suspension de séance demandée par les conseillers Ecolo, ces derniers ont pourtant finalement voté contre cette convention, se ralliant donc au vote de son futur partenaire de majorité. Ce qui n’a pas manqué de susciter quelques invectives du côté des conseillers WAL1. « C’est une nouvelle trahison » s’est emportée Laurence Smets. « La démocratie se joue au conseil communal. Il est normal de pouvoir écouter les arguments des uns et des autres et de changer d’avis le cas échéant » s’est défendu Jean-Marie Gillet. Raymond Flahaut (WAL1) s’y étant également opposé lors du vote, la convention n’a donc pas été adoptée avec 8 voix pour et 9 contre.

 

Blandine Rans

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.