Walhain: dernier conseil communal pour Hugues Lebrun

Nouveau changement de tête au conseil communal de Walhain. Après Julien Pitsaer (Ecolo) en février, c’est au tour d’Hugues Lebrun (Avenir communal) de démissionner de son poste de conseiller communal. Le Tourinnois habitera en effet bientôt hors des frontières walhinoises, ce qui le force à quitter son mandat avant la fin de la législature. La bourgmestre et tous les membres du conseil ont chaleureusement remercié le conseiller de l’opposition pour son implication dans la vie communale. Il devrait normalement être remplacé par Isabelle Van Bavel, actuellement conseillère de l’Action sociale.

La population scolaire se stabilise dans les écoles communales

+ 11% d’élèves par rapport à 2015: la rentrée scolaire 2016 était un très bon cru pour les écoles communales. Et celle de 2017 n’est pas en reste ! « Après une augmentation record du nombre d’élèves, le défi pour cette année était de le stabiliser » explique Delphine Bricart, la directrice des écoles communales walhinoises. Avec 40 enfants ayant réussi leur CEB et quelques déménagements, le pari n’était pas gagné d’avance. Mais l’objectif est finalement atteint et même légèrement dépassé: 371 élèves fréquentent aujourd’hui les trois implantations.

Une motion unique en Wallonie pour une réflexion sur la légalisation de l’humusation

La séance du conseil communal s’est clôturée par le vote à l’unanimité d’une motion, unique en Wallonie, visant à inviter le législateur wallon à analyser l’éventuelle légalisation de l’humusation au même titre que le sont déjà l’inhumation ou l’incinération. L’humusation est un processus contrôlé de décomposition des morts par des micro-organismes dans un compost composé de broyats de bois. Il permet de transformer la dépouille mortelle en humus sain et fertile. Un procédé beaucoup plus écologique que les autres modes de sépulture.

La motion fait suite à la demande de 3 Walhinois ayant sollicité l’humusation comme acte de dernière volonté. « La commune offre des services publics. Il est important que les citoyens puissent avoir le service qu’il souhaite » a expliqué la bourgmestre, Laurence Smets (WAL1). Le groupe Avenir communal, plus réservé, a demandé que la motion ne laisse pas entendre un avis favorable de la part du conseil pour l’humusation mais sollicite simplement une analyse. Demande qui a été retenue.

 

Blandine Rans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.