Walhain : 48 logements au lieu de 70 pour le projet « Vivagora » sur le site du Carmel

La mutualité chrétienne souhaite développer un projet de quartier intergénérationnel et solidaire sur le site du Carmel de Walhain. Son nom : Vivagora. Une réunion d’informations préalable à l’étude d’incidence sur l’environnement s’est tenue en mai 2021. Le projet prévoyait alors 70 logements et une salle polyvalente sur le terrain de 2,5 hectares. Un post sur la page Facebook « Tu sais que tu es Walhinois si … » publié le 14 février affirmait que le nombre de logements serait revu à la baisse. Nous avons voulu en avoir confirmation et connaitre l’état d’avancement du projet.

 

 

48 logements au lieu de 70 et des aménagements pour lutter contre les inondations

Du côté des autorités communales, l’échevine de l’Urbanisme, Nadia Lemaire (Ecolo), nous dit ne pas avoir connaissance d’une demande de permis ni d’éventuelles évolutions du dossier. Le porteur du projet nous le confirme. Le coordinateur de Vivagora veut d’ailleurs d’abord présenter aux autorités les détails de la nouvelle version. Dominique Evrard a néanmoins accepté de nous dévoiler les grandes lignes. Il confirme que le projet a beaucoup évolué. Les remarques émises lors de l’étude d’incidence sur l’environnement ont été prises en compte. La densité d’abord : 48 logements sont prévus à la place de 70 initialement. « L’emprise au sol est équivalente à celle de 20 villas, ce que tolère le schéma de développement communal » explique-t-il.

Un important travail a également été mené suite aux inondations de juillet 2021. Pour rappel, suite à celles-ci, le collège communal a décidé de geler des projets immobiliers en écart au Schéma de développement communal (SDC) et/ou localisés dans des zones d’intérêt en matière de gestion des eaux. Le projet « Vivagora » faisait partie des projets cités.

Une étude hydrologique du site a été réalisée afin de calculer l’impact du projet sur le risque d’inondation, tant au niveau du débordement du Hain que du ruissellement des eaux vers ce cours d’eau. Des aménagements ont donc été ajoutés en conséquence et il n’est plus prévu de constructions sur la partie qui se trouve en zone d’aléa faible d’inondation. « Nous sommes prêts aussi à construire des bassins de rétention par exemple » ajoute Dominique Evrard.

Une demande de permis pour fin mars

L’intention du porteur de projet est d’introduire la demande de permis pour la fin du mois de mars. « Nous organiserons ensuite des réunions d’information et des rencontres avec les citoyens en avril et mai. Nous aurions déjà voulu communiquer plus et mieux avec eux mais la situation sanitaire ne l’a pas permis et nous le regrettons » conclut le coordinateur de Vivagora.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.