Un projet de renouvellement du parc éolien d’Eneco Wind Belgium à Perwez

La société Eneco Wind Belgium dispose d’un parc de 8 éoliennes à Perwez. Son intention est de les remplacer par des machines plus puissantes et d’une hauteur plus importante. Avant le dépôt d’une demande de permis, la législation prévoit une réunion de consultation de la population, ce sera le 17 janvier prochain. Nous avons fait le point avec le bourgmestre Jordan Godfriaux

Un commentaire sur “Un projet de renouvellement du parc éolien d’Eneco Wind Belgium à Perwez

  1. HELLIN Christiane M. le Bourgmestre de Péruwelz
    Rue du chêne Brûlé, N°10 M. le Bourgmestre d’Antoing
    7604 BRASMENIL
    + copie par mail à ENECO Wind Belgium

    Brasménil, 14 mars 2019
    Messieurs les Bourgmestres,
    Mesdames, messieurs,

    Objet : projet du parc éolien à Antoing et Péruwelz, ENECO rip du 27/3/2019

    Je ne suis pas défavorable à un projet éolien à condition de ne pas faire n’importe quoi.
    Très concernée par ce projet, voici mes remarques :

    1. Cadre de référence éolien
    Ce cadre de référence de 2013 a été cassé par le Conseil d’Etat. Il est donc possible pour les promoteurs de l’utiliser comme base de travail mais ils ne peuvent pas en faire force de loi. Des aménagements doivent être appliqués.

    2. Respect du RGBSR
    L’objectif de ce règlement est de promouvoir une évolution cohérente de nos villages.
    En ce qui nous concerne, 4 villages ont été décrits dans ce RGBSR (Braffe, Brasménil, Baugnies et Wasmes)
    Nous devons suivre des règles strictes d’urbanisme mais pour les promoteurs tout est permis.
    Pourquoi cette différence?
    Les éoliennes vont impactées fortement nos paysages. La beauté de nos villages est une richesse à ne pas négliger y compris d’un point de vue économique et touristique (à développer intelligemment)

    3. Discrimination entre habitants isolés et les autres
    Pourquoi faire une différence entre un pâté de maisons en zone habitat (éoliennes à 600 m) et une maison isolée en zone rurale (éoliennes à 400 m)?

    4. Distance entre les parcs
    Nos villages vont être encerclés de parcs éoliens. Les distances entre les parcs sont faibles ex : 2,6 km entre celui d’Audemez et Brasménil

    5. Problème sonore
    Il existe une norme de bruit donc celle-ci doit être respectée. La distance minimale calculée serait de 600 à 720 m. Selon le principe de précaution il faut donc respecter partout une distance minimale de 720 m.
    Personnellement, je suis persuadée toujours selon le principe de précaution qu’une distance d’un km devrait être la norme étant donné qu’une palme peut être projetée jusqu’à cette distance, même si cet accident est rare.

    6. Zones boisées
    Les bois sont des zones refuges pour les oiseaux, les distances de 100 m ne sont pas respectées.

    7. Proximité de l’aérodrome de Maubray
    Il ne faudrait pas en plus des balisages pour les avions de nuit comme de jour.

    8. Participation communale et citoyenne
    Le projet de l’implantation des éoliennes est aux mains de groupes financiers multinationaux. Ils s’enrichissent pendant que nous nous appauvrissons. Je ressens un manque total de respect pour le citoyen et surtout dans les villages.
    Comment pouvons-nous avoir un réel pouvoir de négociation sur tous les projets actuels et à venir impactant nos villages ?

    Recevez Messieurs les Bourgmestres, Mesdames et Messieurs mes salutations distinguées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.