Stationnement à Gembloux: bientôt 30 minutes gratuites en semaine

Des changements relatifs au stationnement dans Gembloux ont été approuvés mercredi dernier par le conseil communal.

Ils concernent d’abord les zones bleues. Plusieurs d’entre elles vont être étendues aux rues adjacentes à la place de l’Orneau.

Les autres changements concernent la redevance sur le stationnement dans le centre-ville et à la gare de Gembloux. Vers la mi-octobre, les automobilistes pourront bénéficier du lundi au vendredi de 30 minutes gratuites par demi-journée. « Aujourd’hui, 60% des tickets de parking sont des tickets gratuits, demain ce se sera 80% » a précisé l’échevin de la Mobilité. Par ailleurs, la redevance passera à 18 euros la journée contre 16 par demi-journée actuellement.

A quand l’heure gratuite?

Dans les rangs de l’opposition, les 30 minutes gratuites ne sont pas suffisantes. Les groupes de la minorité attendent avec impatience l’instauration de l’heure gratuite. « 30 minutes, ce n’est pas assez pour avoir le temps de faire ses courses chez les commerçants locaux » a expliqué la socialiste Valérie Hautot. Le groupe PS se dit en outre très inquiet pour la mobilité à Gembloux: « Pourquoi suis-je en train de débattre sur ce sujet vu que d’ici dix ans, on peinera à rejoindre le centre-ville vu la saturation des réseaux routiers qui se prépare… » a commenté la conseillère.

Du côté de DéFi, Carlo Mendola propose de tester l’heure gratuite pour le marché du vendredi matin.

En juillet 2019, Gauthier le Bussy avait obtenu des premières avancées pour l’extension de la gratuité du parking. Certains sur les bancs de l’opposition se demandent si l’Echevin de la Mobilité ne préfère pas multiplier les annonces plutôt que de passer directement à l’heure gratuite. « J’ai obtenu des avancées. On ne peut pas en dire autant de mes prédécesseurs. Je n’ai pas attendu la fin de contrat avec Cityparking pour négocier » leur a répondu, agacé, l’échevin écologiste. Pour rappel, le contrat de gestion du parking avec Cityparking se termine en 2024.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.