Saison historique pour le RBB Gembloux

Deux titres de champion et trois montées au final. La saison 2019-2020 restera dans les annales du Royal Basket-Ball Gembloux. Avec l’arrêt prématuré des compétitions, l’équipe R1 Messieurs s’est vu coiffer les lauriers, tout comme la formation de P3. La P1 accède, de son côté, à la R2.

Le 19 mars dernier, le monde du basket belge apprenait que toutes les compétitions, qu’elles soient nationales, régionales ou provinciales, étaient stoppées définitivement. La raison : la crise sanitaire liée au coronavirus. Une décision qui a été bénéfique pour la Régionale 1 Messieurs du RBB Gembloux. L’équipe occupait la tête du championnat au moment où ce dernier a été stoppé. Elle a donc décroché le titre. Les Gembloutois avaient également demandé leur licence dans les temps impartis. Ils évolueront en TDM2, soit la troisième division nationale de basket, la saison prochaine. Ils rejoignent une autre formation namuroise active dans cette division, à savoir le New BC Belgrade.

Tom Poppe, arrivé à la tête de l’équipe en fin de saison pour remplacer Bruno Rowet, remercié par le club, sera toujours le coach.

Côté transferts, les Couteliers enregistrent les arrivées de Yannick Moray, en provenance de Waremme, et d’Antoine Bolley, qui débarque de Vieux-Campinaire. Charly Bernard est, actuellement, le seul à quitter le navire et dépose ses valises à Comblain.

 

 

Montée « surprise » de la P1 en R2

L’équipe de première Provinciale est, elle aussi, promue. Elle accède à la Régionale 2. Ici en revanche, c’est en quelque sorte une surprise pour la formation gembloutoise composée essentiellement de jeunes du cru. Elle a terminé quatrième du championnat arrêté de P1 namuroise et ne devait pas accéder à l’échelon supérieur. Oui mais voilà, une place supplémentaire s’est libérée en R2 et était consacrée à la province de Namur. Un billet que Gembloux a accepté, après les refus de Natoye et de Malonne, qui avaient fini devant les Couteliers au classement. Une réjouissance pour le club et l’équipe, qui espéraient initialement grimper d’un étage via les play-offs.

 

 

La P3 aussi sacrée

Le Royal Basket-Ball Gembloux a, cette saison, confirmé l’adage « jamais deux sans trois ». Après la R1 et la P1, c’est la P3 qui monte d’un échelon. Et de la plus belle des façons : en étant championne de P3C. Une véritable consécration pour cette formation composée principalement de U21 et U18 du club. Une équipe qui est parvenue à rester invaincue sur le terrain. Les seuls points perdus l’ont été par forfait administratif. C’était lors de la première journée de championnat, face à Natoye.

 

 

Thomas Béchet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.