Reprise très difficile de l’activité pour les autocaristes

Ils font partie des victimes collatérales de la crise sanitaire dont on parle peu: les autocaristes vivent une situation particulièrement compliquée. A l’arrêt pendant le confinement, ils peuvent reprendre leurs activités. Toutes les places peuvent être occupées dans les autocars. Problèmes: la clientèle ne revient pas. Beaucoup d’incertitudes persistent pour les mois à venir. Nous avons rencontré le Perwézien Patrick Buchet, autocariste. En 25 ans de métier, il n’a jamais connu une situation aussi catastrophique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.