« Reconfinement partiel » : la Wallonie resserre la vis

Dans sa lutte contre le rebond de contaminations au coronavirus, le gouvernement wallon ne s’est pas contenté des mesures annoncées ce vendredi matin par le Fédéral. Lors d’une conférence de presse donnée à 18h30, Elio Di Rupo a insisté sur la gravité de la situation dans le sud du pays. Ce qui justifie, selon lui, un durcissement des mesures décidées quelques heures plus tôt par le comité de concertation.

Dès ce samedi 24 octobre au soir et jusqu’au 19 novembre :

  • Un couvre-feu est instauré dans toute la Wallonie entre 22 heures et 6 heures. Seuls les déplacements essentiels ou professionnels restent autorisés.
  • Le télétravail est obligatoire. Et si les entreprises ne peuvent s’adapter, elles sont tenues de faire respecter les règles sanitaires.
  • Deux personnes maximum seront autorisées à faire les courses ensemble (sans compter les enfants de moins de 12 ans).
  • Les renforts volontaires sont les bienvenus pour venir aider les hôpitaux et maisons de repos : infirmière(e)s à domicile, étudiants en infirmerie,… le gouvernement vous demande d’épauler les personnes « qui œuvrent sans relâche auprès de malades et de personnes qui ont besoin d’assistance« .

Les mesures décidées en Wallonie et à Bruxelles ciblent particulièrement les jeunes :

  • Tout l’enseignement supérieur passe en code rouge jusqu’au 19 novembre. Dans les hautes écoles et universités, cela signifie que plus aucun cours ne pourra être donné en présentiel. Il y a une semaine, le campus de Gembloux Agro-Bio Tech s’était déjà plié aux règles en passant du code jaune au code orange. Seuls les travaux pratiques et les stages seront maintenus.
  • Tous les sports (compétitions et entraînements) sont suspendus pour les sportifs de plus de 12 ans. Seules les compétitions sportives en dessous de cet âge sont maintenues.

« Nos décisions concrétisent un confinement partiel à l’échelle de la Wallonie« , a déclaré Elio Di Rupo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.