Réaction après la garantie bancaire de 300.000 euros octroyée par le CPAS de Perwez à un club sportif

L’information nous vient d’un communiqué du groupe d’opposition Ensemble! emmené par Jordan Godfriaux. Le club sportif n’y est pas nommé mais il s’agit du Jaguar Hockey Club. Via un bail emphytéotique, le CPAS avait cédé au club un terrain à Orbais pour un loyer annuel de 2.500 euros, terrain sur lequel l’asbl a édifié ses installations (terrain de sport et club house). Le projet a bénéficié d’une subvention régionale, la commune apportant aussi son soutien via un subside annuel de 12.500 euros garanti pendant dix ans (et adopté par le conseil communal unanime), soit 125.000 euros. Pour le reste, le club a contracté un emprunt hypothécaire.

L’opposition Ensemble! n’est pas d’accord

Ce que dénonce l’opposition, c’est la garantie bancaire de 300.000 euros apportée par le Centre Public d’Action Sociale pour permettre au Jaguar Hockey Club d’obtenir son prêt. Cette garantie bancaire ne relève pas des missions du CPAS souligne le communiqué. De plus, le club n’a pas de finalité sociale et le CPAS n’a aucune possibilité de contrôle ou de regard sur les finances de l’asbl. En résumé, le groupe Ensemble! parle de complaisance qui expose les deniers publics alors que les aides sociales du CPAS sont souvent conditionnées au remboursement.

La présidente du CPAS s’explique

La présidente du  CPAS, Anne Van Der Vaeren, précise que le Centre Public d’Action Sociale est toujours propriétaire du terrain, le CPAS a donc un intérêt. Elle concède que la garantie bancaire octroyée au Jaguar Hockey Club comporte un risque mais qu’il est limité, moins élevé que d’avoir financé le projet du club qui a reçu un million d’euros de subsides. La garantie bancaire est donc loin de représenter la valeur totale des installations du club de hockey. Anne Van Der Vaeren reconnaît que cette garantie bancaire ne fait pas partie des missions d’un Centre public d’action sociale, mais il permettra au moins le développement du sport dans la commune. En tous cas, rien n’interdit ce genre de pratiques ajoute la présidente.

Gros débat au Conseil de l’Action sociale

Anne Van Der Vaeren ajoute que cette garantie bancaire a provoqué un gros débat au sein de Conseil de l’Action Sociale, mais qu’une majorité s’est dégagée pour la faire adopter. Dans son communiqué, le groupe Ensemble! précise qu’il s’est opposé (en vain) à cette décision, et que seule la composante cdH du groupe DRC PluS a adopté le point (autrement dit, sa composante PS s’est abstenue). Le groupe Ensemble! a, dès lors, réclamé la présence d’un observateur du CPAS au sein de l’asbl afin de pouvoir en suivre la gestion financière. La présidente estime que cela n’est pas nécessaire au vu des bonnes relations entre le CPAS et le Jaguar Hockey Club. Elle ajoute que la présence d’un administrateur représentant le CPAS engagerait la responsabilité personnelle de ce dernier. Anne Van Der Vaeren nous dit enfin que si le club souhaite un jour revendre ses installations, il devra d’abord recevoir l’autorisation du CPAS.

Emmanuel Schu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.