Empêcher les gens d’aller travailler pour faire passer un message ?

Aucun train en circulation dans les provinces de Namur et du Luxembourg, une seule ligne de métro ouverte à Bruxelles, hôpitaux et aéroports en services réduits, magasins, recyparcs ou encore zonings fermés : la mobilisation nationale de ce Mercredi 09 novembre – lancée à l’appel des syndicats chrétiens et socialistes – a fait tourner la Belgique au ralenti et perturbé de nombreux secteurs.

Et pour ceux qui auraient choisi de se tourner vers la voiture pour se déplacer, le risque était grand de se retrouver bloquer à un moment du chemin par un piquet de grève comme à Sauvenière dans la commune de Gembloux.

Des grévistes dont « on en a gros » aurait pû être le cri du cœur et qui ne voient pas d’autre solution pour toucher le reste des travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.