Piscine de Gembloux : le "niet" de Jean-Luc Crucke

Les subsides wallons promis pour la piscine de Chapelle-Dieu ne serviront pas à la construction du futur centre aquatique de Gembloux. À l’origine, ce million d’euros était sorti du Plan Piscines de la Région wallonne pour rénover le site quinquagénaire, une piste finalement délaissée par la Ville.

Le ministre wallon des Infrastructures publiques Jean-Luc Crucke (MR) a fait savoir jeudi qu’il n’était pas question de réaffecter cette somme au centre aquatique qui doit voir le jour sur le site du centre sportif de l’Orneau. Une décision que regrette le bourgmestre gembloutois Benoît Dispa. De nouvelles sources de financement devront être trouvées pour finaliser le projet, dont le coût est estimé à 6,5 millions d’euros HTVA.

Peut-être ces nouvelles sources proviendront-elles… du gouvernement wallon lui-même. Jean-Luc Crucke annonce en effet qu’un nouveau plan d’infrastructures verra le jour avant la fin de l’année. Et que, même si la décision n’est pas de son seul ressort, le dossier gembloutois figure en bonne place pour obtenir un financement public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.