Perwez/Walhain : de plus en plus de dépôts sauvages le long des routes

Une canette, puis une bouteille en plastique, plus loin un dépôt clandestin… Les talus et fossés le long de nos routes sont pollués. Tout le monde le constate. Mais le phénomène s’accentue dans notre région. Régulièrement, des faits nous sont signalés. Exemple aujourd’hui avec ce dépôt clandestin observé à Perwez près du parc à conteneurs (photo de gauche). Autre exemple avec ce tas de déchets photographiés à Tourinnes-Saint-Lambert, un des villages de la commune de Walhain

Selon Carl Cambron, bourgmestre f.f. de Perwez, il y a de plus en plus de déchets le long de nos routes : « demain, par exemple, notre service environnement, constitué de 4 ouvriers temps plein, sera en intervention pour un gros dépôt sauvage près de Grand-Leez. Tous les jours, il travaillent pour ramasser les déchets. Comme d’autres bourgmestres, j’essaie de sensibiliser les gens. Parfois en vain », nous confie le maïeur perwézien.

   

Que risque-t-on en cas d’infraction ? 

– 50 euros : en cas de non-respect de l’autocollant apposé sur une boîte aux lettres pour prévenir la production de déchets de papier publicitaire ;

– 50 euros : en cas d’abandon d’une déjection canine ;

– 100 euros : en cas d’abandon de mégot, de canette ou de chewing-gum ;

– 150 euros : en cas d’abandon d’un emballage, d’un sac poubelle et de divers déchets.

Sachez que les montants récoltés par ces sanctions sont reversés au Fonds pour la Protection de l’Environnement, section incivilités environnementales

Mathieu Baugniet – Source : un témoin, bourgmestre de Perwez, gouvernement wallon et cabinet de Carlo Di Antonio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.