Perwez : un premier mai en demi-teinte pour les fleuristes

Le premier mai approche à grands pas et avec lui, le traditionnel muguet fait son grand retour. Mais cette année, la situation est bien différente des années précédentes. Les "Fleurs Dubuisson" de Perwez ont fermé leurs portes dès le début du confinement. Et n’assurent plus que les livraisons. Les muguets nantais, sont remplacés par des brins belges. Doris n’a donc commandé que 10% de ce qu’elle achète d’habitude à cette période. Elise Graff et Laurent Deprez sont allés à sa rencontre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.