Perwez : un débat houleux pour le budget 2022

Plus de cinq millions d’euros d’investissements sont programmés au budget extraordinaire de Perwez. Les montants les plus importants concernent la rénovation et l’isolation du centre sportif (1 200 000 euros) d’une part et le service des eaux d’autre part : investissement et achats de terrains pour la production d’eau, intervention pour la distribution d’eau avenue Wilmart, remplacement des compteurs d’eau et nouveau site de production. « Les dépenses pour le service des eaux s’envolent alors qu’il n’approvisionne que le centre de Perwez. Et pourtant, ce sont tous les Perwéziens qui vont devoir payer. Si on doit faire un coût vérité comme pour les immondices, vous allez tomber des nues » a réagi Michel Jandrain, conseiller communal DRC Plus. « Si nous voulons en faire une priorité, il faut mettre les moyens. Le coût vérité existe déjà. Les dépenses ne sont pas prises en charge par les Perwéziens qui n’en profitent pas. » lui a répondu le bourgmestre.

La majorité poursuivra également la lutte contre les inondations. Une prime devrait notamment être mise en place pour aider les citoyens à protéger leur habitation.

Plus de dépenses pour le personnel

Des investissements sont également prévus pour renforcer le personnel communal. Deux ouvriers vont être engagés. Le service Environnement va lui aussi être renforcé. Le recrutement pour la direction générale et son secrétariat aboutira aussi l’an prochain. « 420 000 euros pour recruter du personnel, c’est énorme pour une commune de la taille de Perwez » a pointé André Antoine. Le chef de groupe de DRC Plus critique les choix de la majorité : « Nos priorités se seraient portées sur la gestion du covid, les inondations et le soutien aux acteurs locaux. Vous n’avez même pas de plan de soutien pour le commerce. Vous prévoyez des dépenses nombrilistes : l’animation, la communication et le personnel. Vous dites que vous en faites un peu pour tout le monde alors qu’il faudrait établir des priorités » a complété l’ancien bourgmestre.

Nouvelles escarmouches entre le bourgmestre et son prédécesseur

Les remarques de l’opposition ont manifestement agacé le bourgmestre. « Que d’idioties et d’âneries je viens d’entendre en un quart d’heure. Je suis estomaqué des erreurs que vous venez de dire » a réagi Jordan Godfriaux (Ensemble!) avant de répondre aux critiques de la minorité. Des mots qui ne plaisent pas à André Antoine : « je ne siège pas au conseil communal depuis 30 ans pour me faire insulter. Ce sont des attaques personnelles et des règlements de compte en dessous de la ceinture » s’est insurgé André Antoine. « Nous représentons près de la moitié des citoyens. Ils méritent un peu plus de respect et nous aussi » a complété Jules Noël. « J’ai parlé d’idioties mais je ne vous ai certainement pas traité d’idiots » leur a répondu le bourgmestre. Après ces escarmouches, le budget a été approuvé majorité contre opposition.

L’unanimité pour du broyage à domicile

Le dernier point de l’ordre du jour de la séance du conseil ce 21 décembre a quant à lui suscité l’adhésion de tous. Il s’agissait d’un point supplémentaire déposé par DRC Plus. Il concerne l’instauration d’un service de broyage à domicile gratuit deux fois par an. Le point a été soutenu par le groupe Ensemble! moyennant quelques petits amendements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.