Perwez : manifestation contre le bétonnage des terres agricoles

Des centaines de personnes sont attendues en fin de matinée à Perwez pour protester contre la disparition des zones agricoles. L’appel a été lancé par le RéSAP,  le Réseau de soutien à l’agriculture paysanne. L’action se veut pacifiste et aura lieu aujourd’hui de 10h 30 à 16h sur le chantier du contournement de Perwez sur le pont au-dessus de la rue de l’Intérieur.

Pourquoi Perwez ?

Pour le CNCD 11.11.11. et RéSAP, le choix de Perwez pour mener cette manifestation est logique. Les terres agricoles disparaissent de plus en plus au profit de routes ou de zonings industriels. Les exemples de contournement sont nombreux en Belgique et en Wallonie. Celui de Perwez est en cours de construction et il est, dès lors, un exemple concret du bétonnage des terres agricoles pour Damien Charles, membre du RéSAP.

Une action symbolique

Qu’est-ce qui est prévu lors de cette action qui se veut pacifiste ? Les manifestants veulent occuper une terre agricole qui a été expropriée pour le projet de contournement de Perwez. Ils vont y planter des patates pour revendiquer « l’accès à la terre et à la souveraineté alimentaire ».

La mobilisation vise à appuyer la lutte de 7 agriculteurs menacés d’expropriation pour ce projet qui vise à faciliter l’accès à  la zone d’activité économique (ZAE) de Perwez. Selon le RéSAP, plus de 100 hectares de terres agricoles de Wallonie pourraient, à terme, être bétonnées dans la région. Trop selon eux !

Bernard Raucent, un agriculteur directement menacé

« Mieux vaut abandonner un projet dommageable que de le mener à terme », souligne Bernard Raucent qui a fait appel au Réseau RéSAP pour mener cette action. Cet agriculteur perwézien a été exproprié et déclare qu’on s’en prend aux meilleures terres de Wallonie. Il faut donc stopper ce bétonnage intensif.

Sachez encore qu’une de nos équipes se rendra sur place aujourd’hui pour un reportage. En donnant bien sûr la parole aux agriculteurs mais aussi à André Antoine, bourgmestre en titre de Perwez et Président du Parlement de Wallonie.

3 commentaires sur “Perwez : manifestation contre le bétonnage des terres agricoles

  1. La vision d’André Antoine est très construite :
    Donner des choses pour les détruire aussi vite fait.
    Après avoir asphalté le Ravel pour promouvoir une autre mobilité, il construit maintenant une route qui va le longer.
    Bien sûr il « donne » le bois pour en faire une zone natura 2000 mais qui aura encore envie d’aller se promener via les chemins de remembrement qui seront eux aussi longés et coupés par cette route. Je donne un peu à tout le monde. Le saupoudrage y’a que ça de bon.
    L’extension du zoning? il fait tout pour qu’elle soit inéluctable : il est trop petit…donc j’en prends une partie pour y faire du logement. Et pof un nouveau quartier tout droit sorti de terre. Des appartements au bord des champs … et des maisons le long de la chaussée de Wavre. Ben oui…logique pour justifier une augmentation du trafic vers …le zoning. La boucle est bouclée.
    Et surtout ne pas écouter les riverains et habitants de la localité. Via le parlement il veut donner la parole au citoyen en dehors des élections …mais pas dans son fief . Faut pas exagérer non plus. Donc les avis à la population on les place discrètement…dans le chemin de remembrement pendant l’été. Mais même là les Thorembaisiens s’étaient mobilisés contre via pétition. Pas grave, je te change les règles : intérêt général donc plus soumis à l’avis des riverains.
    Alors monsieur Antoine, vos vaches en plastiques et vos engins agricoles placés dans les ronds-points ça ne nous suffit pas que du contraire : afficher vos pacotilles alors que vous retirez les terres des agriculteurs a fortiori celles qui jouxtent les exploitations c’est de la provocation. On veut encore croire à l’authenticité…même si en politique c’est devenu quelque chose de contre nature. Perwez grandit, mais cela grandit mal. L’absence de vision d’ensemble, d’urbanisation réfléchie. J’espère au moins que cette future route ne sera pas éclairée, histoire de ne pas rajouter de la pollution visuelle. On a déjà les spots de Derbigum qui rivalisent avec ceux du centre sportif. Derbigum qui soi dit en passant n’a pas aidé àla fluidité du trafic en annexant une sortie du zoning. Tout se tient : c’est vraiment bien pensé…jusque dans les moindres détails.

  2. Extension du zoning industriel de Perwez:
    On va saccager le plus bel espace vert de la commune. Au lieu de bétonner et bitumer des terres agricoles ne serait il pas préférable de s’occuper des rues et routes de la commune ? Elles sont dans un état désastreux et dangereux. Et la nouvelle route d’accès au zoning ne soulagera pas la circulation vers le centre de Perwez. Au contraire!

Répondre à Bellefontaine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.