Perwez : les fêtes attendues avec impatience par les traiteurs

Comme vous le savez, la crise sanitaire pose problème à plusieurs secteurs, notamment celui de l’horeca. C’est le cas de Christophe Charlet, traiteur à Perwez. Pour le moment à l’arrêt, il attend les fêtes avec impatience pour remettre la machine en route. Et les chiffres sont plutôt bons, à une semaine de la clôture des commandes, il a déjà atteint son chiffre de l’année dernière pour combler le manque à gagner de cette crise. Malheureusement, toujours insuffisant, puisque les fêtes ne représentent que 20% de son chiffre d’affaire. Quant au menu, il donne déjà l’eau à la bouche. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.