Permis accordé pour la ligne à haute tension Auvelais-Gembloux

Elia, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité l’a annoncé ce lundi: il a obtenu le permis d’urbanisme pour la ligne à haute tension Auvelais-Gembloux. La période de recours est terminée. La phase administrative du projet se clôture donc au terme de près de 4 ans de procédure. L’avant-projet présenté au printemps 2017 avait suscité une forte mobilisation citoyenne contre lui. C’était le cas à Corroy-le-Château notamment, village à proximité duquel devait passer la ligne,  initialement aérienne. 

Deux ans et demi plus tard, Elia a revu sa copie et propose une liaison souterraine 150kV. Un projet plus coûteux mais qui a donc davantage suscité l’adhésion.

Début des travaux prévu en mai 2021

Les travaux seront réalisés par phases et devraient démarrer en mai prochain. Ils devraient être terminés au premier quadrimestre 2022. La liaison aérienne actuelle  (70kV) sera démontée une fois la liaison souterraine mise sous tension. En fonction de l’évolution des besoins du réseau, un deuxième circuit pourrait être placé à l’horizon 2025-2027.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.