Patrimoine : des Walhinois font revivre le fort de Saint-Héribert à Wépion

Il est l’un des neuf forts composant la position fortifiée de Namur construite à la fin du 19ème siècle dans notre Royaume. Celui de Saint-Héribert a été édifié entre 1888 et 1892 d’après les plans d’un certain général Alexis Brialmont, surnommé le « Vauban belge ». Ce fort fut érigé en béton non-armé.

Utile lors des Deux Grandes Guerres mondiales

Lors du siège de Namur, durant la Première Guerre Mondiale en août 1914, le fort a été bombardé par l’artillerie allemande. Il fut, ensuite, rénové et remis à niveau en 1930. Objectif : prévenir ou ralentir une nouvelle attaque.

En 1940, il est attaqué le 15 mai et est sous pavillon ennemi six jours plus tard. Depuis l’été 2013, le fort est en cours de réhabilitation et il appartient aujourd’hui à une famille de Nil-Saint-Vincent (Walhain) qui tente de lui rendre une deuxième jeunesse. Plus de détails à ce propos, en images, avec ce reportage réalisé par une de nos équipes : www.canalzoom.com

Journées « C’est Toute une Histoire »

Dans le cadre de la réhabilitation du fort, Françoise Legros et sa famille organisent prochainement deux journées à thèmes au fort de Saint-Héribert. Au menu : expositions sur les deux grandes guerres mondiales et la résistance présentées par des musées, visites du fort, présence de reconstituants et différentes animations (véhicules militaire, friterie, etc). Pour plus d’informations, vous pouvez consulter ce site :
http://www.fortsaintheribert.be

Mathieu Baugniet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.