Magasins non-essentiels sur rendez-vous : des commerçants mitigés

Depuis le 27 mars, les magasins « non-essentiels » sont soumis à une nouvelle règle sanitaire. Les clients doivent en effet prendre rendez-vous avant de se rendre en magasin. Pour certains commerçants la mesure ne change pas la donne, tandis que pour d’autres, c’est une véritable catastrophe. Un chiffre d’affaires en baisse avec une perte de 70 à 80% de fréquentation. Dans ce cas de figure, les commerçants ne feraient-ils pas mieux de fermer jusqu’à l’assouplissement des mesures ? Réponse avec des commerçants gembloutois et perwéziens.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.