L’Histoire du jour: la chapelle Saint-Roch à Perwez bâtie pour arrêter la peste

Notre Histoire du jour nous emmène aujourd’hui à Perwez. Il s’agissait aujourd’hui de reconnaitre l’intérieur de la chapelle Saint-Roch à Perwez avant sa rénovation. Je vous propose de découvrir ci-dessous quelques photos et son histoire. Elles nous sont données par Jean-Marie Verraghenne et Jules Wilmet du Cercle historique de Perwez.

Au XVIIème siècle, la peste sévit dans notre région et plus particulièrement à Perwez. Elle fut apportée, en ces temps de guerre, par les troupes hollandaises venant de Namur.

Selon un auteur local, Jean Renard et son épouse Gertrude Denys firent bâtir une chapelle en l’honneur de saint Roch au lieu-dit « les Arbrisseaux » sur une hauteur du vieux chemin de Namur, à l’entrée de la bourgade. Elle était censée arrêter le fléau. Elle fut érigée très probablement en 1636, comme le rappelle la date inscrite sur le linteau au-dessus de la porte d’entrée.

Saint Roch est considéré comme un saint protecteur qui délivrait des maladies contagieuses. Il était de ce fait fort vénéré. Selon la tradition, il serait né à Montpellier à la fin du XIIIème siècle et lors d’un pèlerinage à Rome, il rencontra de nombreux pestiférés qu’il secourut. Il fut lui-même atteint, mais en guérit miraculeusement.

En ces temps, les malades de la peste étaient regroupés dans des cabanes en bois ou huttes afin d’être isolés du reste de la population. La plupart mouraient rapidement, faute de véritables soins médicaux.

Par miracle, la chapelle survécut jusqu’à nos jours après être passée entre les mains de différentes familles et se trouve être aujourd’hui l’un des plus anciens édifices de cette époque à être encore debout. Au cours de guerres Perwez fut régulièrement pillé et incendié. Elle en a réchappé, mais elle a bien failli disparaître au siècle passé par manque d’entretien.

Peu à peu, des traces de vétusté apparurent. Les propriétaires dispersés s’en désintéressèrent.
Quelques perwéziens envisagèrent le classement et alertèrent les autorités locales. La procédure fit son chemin et aboutit à l’arrêté royal du 16 mai 1989 qui classa définitivement la chapelle.

Fin 1999, la commune de Perwez racheta l’édifice, pour le franc symbolique, à la famille Hemptinne. Mais, ce n’est qu’en 2004 que les travaux commencèrent.

En 2006, au moment où les travaux arrivaient à leur terme, l’entrepreneur fut déclaré en faillite! Appel fut fait à une autre société qui termina les travaux en janvier 2007. La chapelle avait retrouvé sa prestance ; la vieille dame pouvait enfin redresser la tête.

Le 26 août 2007, la chapelle est officiellement inaugurée.

 

Un commentaire sur “L’Histoire du jour: la chapelle Saint-Roch à Perwez bâtie pour arrêter la peste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.