Les statuts de la Maison du Tourisme du Brabant wallon votés à l’unanimité

En 2016, le Ministre René Collin (cdH) désirait rationaliser les Maisons du tourisme en Wallonie. Il souhaitait, de cette façon, faire passer leur nombre de 42 à 26. Le Brabant wallon n’était donc pas épargné par cette mesure. Des 5 structures existantes, il fallait passer à trois. Cependant, le projet de fusion a échoué. La Province avait alors trouvé comme solution la fusion totale des Maisons du tourisme existantes et former la Maison du Tourisme du Brabant wallon. Mercredi soir se tenait la première assemblée générale de cette nouvelle structure. « Nous nous sommes retrouvés pour voter les statuts de l’ASBL Maison du Tourisme du Brabant wallon« , confie Mathieu Michel (MR), président du Collège provincial. « Elle regroupe actuellement les 20 communes du Centre et de l’Ouest de la province. Les 7 entités présentes à l’Est sont, elles, englobées jusqu’en 2019 au sein de la Maison du tourisme de Hesbaye brabançonne, laquelle poursuit toujours sa mission. »

Une fusion approuvée par l’ensemble des acteurs

Lors de cette assemblée générale, l’ensemble des communes, syndicats d’initiatives, offices du tourisme, opérateurs touristiques et membres de droits (CGT, WBT, Fédération du tourisme du Brabant wallon et Province du Brabant wallon) ont voté en faveur de la création de l’ASBL Maison du Tourisme du Brabant wallon. L’objectif de cette structure sera la promotion. « Le travail des Maisons du Tourisme est de mettre en évidence les dynamiques touristiques qui naissent sur un territoire. La promotion du tourisme sera plus efficace si elle se fait sur l’ensemble du territoire brabançon wallon et que nous centralisons les moyens. Nous voulons connecter notre offre touristique à celles de Bruxelles, de Bruges, de la Belgique, voire-même de dimension européenne« , poursuit le président du Collège provincial.

Stéphanie Bury nommée présidente de l’ASBL

Le conseil d’administration de la Maison du Tourisme du Brabant wallon sera présidé par Stéphanie Bury (MR). « Stéphanie est déjà échevine du tourisme de Genappe. C’est une femme au-dessus de la mêlée. Elle s’implique toujours pleinement dans ses dossiers. Elle avait un profil plus qu’intéressant« , déclare Mathieu Michel (MR). Elle sera secondée par Christian Fayt (PS), d’Ittre. La trésorerie sera, elle, prise en charge par Julie Charles (MR), de Villers-la-Ville. Le bureau sera encore complété par Benoît Jacob (cdH), d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, Patrick Fautré et Olivier Meulemans, représentants du secteur touristique, et Michèle Nanbru, présidente du Syndicat d’initiative de Rixensart. Anne Masson (MR, Wavre), Raphaël Szuma (MR, Waterloo), Christophe Dister (MR, La Hulpe), Maïté Saint-Guilain (PS, Tubize), Nicole Huygens (RB-CDH, Braine-le-Château) et Pascal Rigot (Écolo, Nivelles) viennent, eux, s’ajouter dans le conseil d’administration. « L’objectif est à présent d’introduire la procédure de reconnaissance auprès du Ministre de tutelle« , ponctue Mathieu Michel.

 

 

Thomas Béchet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.