Les masques faits maison : une protection pour vous mais pas pour le personnel soignant

La Belgique est toujours en pénurie de masques alors que la pandémie du Covid-19 continue de faire rage. Pour contrer cette pénurie, bon nombre de citoyens décident d’en confectionner eux-mêmes pour se protéger. Ils ne peuvent, cependant, pas être utilisés par les professionnels de la santé. C’est ce qu’explique Anne Ferrière, infirmière urgentiste :

 

Réaliser son masque anti-coronavirus : oui mais pas n’importe comment

Ces masques faits par vos soins ne peuvent donc pas servir aux professionnels de la santé. Mais, ils peuvent vous protéger vous. Le SPF Santé a tout de même mis au point des recommandations afin de maximiser l’efficacité de ces masques faits maison.

 

Utilisez les tissus adéquats

Pour fabriquer vos propres masques, le SPF santé recommande d’utiliser différentes couches de tissu. Utiliser le sac d’un aspirateur est une bonne idée pour son aspect filtrant. Les essuies de cuisine, qui sont de nature plus épais, offrent également une meilleure protection que certains tissus en coton. Ils sont donc préconisés également. La soie et les tissus synthétiques sont, en revanche, à éviter. Ils sont, en effet, trop fins.

 

Un masque facile à nouer et détacher

Afin de vous aider dans la confection de votre masque, le SPF Santé a réalisé ce patron :

 

Le SPF Santé précise : « Le modèle de ce masque tient sur une feuille A4. Le masque fonctionne comme une « mini-taie d’oreiller ». En bas, il y a une ouverture avec une couverture. Dans cette ouverture, un filtre remplaçable peut être glissé de manière à être bien maintenu en place. Les rubans sont suffisamment longs pour que le masque puisse être facilement noué et détaché. Le retrait du masque peut donc se faire avec les mains à une distance sûre de la tête. »

 

À stériliser tous les jours

Le SPF santé vous conseille également de changer régulièrement de masque et de le laver après chaque utilisation. Un lavage à la machine avec un programme haute température est préconisé.

Assurez-vous également que le masque buccal vous couvre bien du nez jusqu’au menton compris. Vous devez, effectivement, pouvoir respirer tant par la bouche que par le nez à travers celui-ci.

Quelques précautions sont également à prendre pour une utilisation optimale de votre masque :

  • Lavez-vous soigneusement les mains à l’eau et au savon avant de toucher le masque ;
  • Ne touchez pas l’intérieur du masque. Vous pouvez reconnaître l’intérieur par sa couleur ;
  • Utilisez les extrémités des rubans pour manipuler le masque afin que vos mains restent le plus loin possible de votre visage ;
  • Ne portez le masque que lorsque cela est nécessaire ;
  • Stérilisez le masque buccal au moins une fois par jour en le lavant à 90 °C.

 

Continuez à suivre les recommandations générales malgré votre masque

Le SPF Santé rappelle, enfin, que porter un masque n’exclut pas de suivre les règles générales suivantes :

  • Gardez suffisamment vos distances ;
  • Lavez-vous les mains fréquemment ;
  • Évitez tout contact avec une autre personne si vous êtes malade.

 

Thomas Béchet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.