Les commerces "non essentiels" prêts à reconfiner

Ils ont appris la nouvelle vendredi soir. Les gérants de petits commerces s’apprêtent à vivre un nouveau confinement. Nadège, coiffeuse dans le centre-ville de Gembloux, avait déjà postposé l’inauguration de son salon lors de la première fermeture imposée. Laurence, libraire, va propose un service de livres à emporter. Son commerce ne sera finalement pas considéré comme « non essentiel ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.