Le poète Julos Beaucarne a rejoint les arcs-en-ciel

Julos Beaucarne est décédé durant le week-end des Fêtes de Wallonie. Le poète, histrion, chantre de notre Brabant wallon, s’est éteint samedi soir à l’âge de 85 ans.

Dans un communiqué, la commune de Beauvechain rend hommage à l’artiste de Tourinnes-la-Grosse :

« Véritable humaniste du quotidien, amoureux de la nature, Julos Beaucarne colportait ses valeurs de la plus simple des manières : par des mots justes et sages emballés dans de la soie musicale. Chanteur, compteur, poète mais aussi sculpteur, son action pour éveiller les Hommes et les amener à reboiser l’âme humaine par l’amour, l’amitié et la persuasion ne connut aucune frontière ! À Tourinnes-la-Grosse d’abord, où par sa simplicité et sa bienveillance il laissera un grand vide, mais aussi à travers la francophonie et le monde entier. »

De la longue carrière de Julos Beaucarne, le Wallon retiendra La p’tite gayole, hymne « qui restera, parmi tant d’autres chansons mémorables, à jamais associé à la fierté de notre territoire ! », poursuit le communiqué.

Un de ses derniers concerts belges s’est tenu en 2014 au Centre culturel de Perwez, qui lui a rendu une soirée d’hommage en 2018.

Julos Beaucarne 2

En 2017, nous avions eu la chance de le croiser, parmi une foule de près de 4000 cyclistes. Ils s’étaient réunis à Thorembais-les-Béguines pour parcourir les 31 kilomètres de RAVeL au coeur de la campagne brabançonne. Comme à son habitude, cet amoureux des mots a partagé sa vision poétique de cet événement à notre équipe.

La population de Tourinnes-la-Grosse a rendu hommage à l’artiste, ce dimanche, en improvisant un petit spectacle devant la fresque représentant le poète (images TV Com).

Célèbre pour son pull arc-en-ciel qu’il a vendu aux enchères au profit d’une ONG, Julos Beaucarne lègue un patrimoine poétique composé de textes, de chansons, et de cette célèbre déclamation faisant rimer « Flobecq » avec « Québec », ponctuée par cette antienne qui a dû résonner, ce dimanche, dans les rues de la Wallonie en fête : « Vola pouqwè nos estan fîr d’iesse Wallon ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.