Le Musée du Souvenir racle ses fonds de tiroir

Les musées sont rouverts, mais ce n’est pas pour autant qu’ils redeviennent rentables. À Malèves-Ste-Marie, le Musée du Souvenir 40-45 fait face à d’importants coûts fixes. Le Field Depot a été annulé l’an passé, et des menaces planent sur l’édition 2021.

L’endroit, tenu avec passion par Benjamin Heylen, ne bénéficie que d’un petit subside communal. Et les quelques visiteurs ne suffisent pas à remplir les caisses. Son conservateur a décidé de vendre des livres pour rentrer dans ses frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.