Le dossier de la porcherie Godfriaux évoqué au Parlement de Wallonie

Ce lundi 29 mai, le dossier d’extension de cette porcherie située à Malèves (Perwez) a fait l’objet d’une question orale de la députée MR Valérie De Bue. Celle-ci était adressée au ministre wallon de l’Aménagement du territoire Carlo Di Antonio (cdH).

De quoi est-il question ?

Ce dossier qui fait polémique (voir le reportage via ce lien) prévoit notamment une augmentation de capacité de 871 à 1269 porcs. Le 26 avril dernier, le Collège communal (DRC Plus) de Perwez a refusé de lui délivrer un permis. Le 19 mai, l’exploitant (chef de l’opposition Ensemble et membre du MR) a introduit un recours auprès du ministre Di Antonio, imité en cela par un voisin qui a reçu le soutien de plus de 300 personnes favorables au projet.

Réponse du ministre…

Le ministre Di Antonio précise que le dossier est actuellement à l’instruction auprès de la DGO3 et de la DGO4 qui disposent de 70 jours pour analyser ces recours. Le rapport de synthèse des fonctionnaires technique et délégué sur recours est attendu pour le 28 juillet 2017. Carlo Di Antonio précise que dès réception de ce rapport de synthèse, il disposera d’un délai de 20 jours pour statuer sur le dossier. Avec une éventuelle prorogation de 30 jours qui peut être sollicitée par les administrations.

Sur le fond et à ce stade, le ministre de l’Aménagement du territoire répond qu’il ne peut pas se prononcer sur le dossier : « Je ne le connais d’ailleurs pas encore », ajoute-t-il.

Valérie De Bue relève le soutien populaire au projet

Pour Valérie De Bue, « soit on peut effectivement améliorer le dossier, améliorer la qualité du projet dans le cadre de recommandations, dans le cadre d’un nouveau permis, soit, si c’est l’implantation qui pose question, c’est effectivement compliqué ».

La députée wallonne rappelle aussi l’embarras et l’inquiétude de l’exploitant et de son épouse installés depuis 2006 en bordure du village de Malèves. A l’adresse du ministre, Valérie De Bue conclut : « J’espère que vous pourrez tenir compte de tous les tenants et aboutissants. Ce qui est inhabituel, c’est cette mobilisation aussi favorable à un projet. J’espère que toute l’objectivité sera de mise dans le traitement du dossier ».

Mathieu Baugniet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.