Le conseil communal du 22 août à Perwez

Nombreuses absences pour cette séance, dont les ténors de l’opposition DRC+, un groupe réduit à trois personnes jeudi soir. Les cinq élus DRC+ absents étaient en vacances.

Augmentation du prix des repas scolaires

Parmi les 28 points évoqués en séance publique, celui qui portait sur l’augmentation du prix des repas scolaires a été le premier à susciter le débat. A partir du 1er septembre, ce prix sera majoré de 50 cents en maternelle et en primaire, soit deux euros d’augmentation par semaine et par enfant pour un potage, un plat et un dessert. En maternelle, le prix du repas sera donc porté à 3,50 euros et en primaire à 3,80 euros. Le litre de potage lui sera maintenu à 2,40 euros.

Le collège communal a remarqué que le déficit de ce service s’était creusé sur les derniers exercices en raison d’une hausse des coûts facturés par la firme chargée de la confection des repas, d’où cette augmentation du prix demandé aux parents. Il rappelle néanmoins que le prix des repas reste plus bas qu’ailleurs notamment dans le réseau libre. D’autre part, la commune continuera à prendre à sa charge le financement de la surveillance des repas et diverses charges. Les trois conseillers DRC+ ont voté NON. Ils estiment que cela peut devenir cher pour certaines familles. Le bourgmestre Ensemble! Jordan Godfriaux précise que l’on n’en est pas au coup vérité, sinon les prix seraient plus élevés encore. Et si l’on garde les prix actuels, on n’aura plus la même qualité.

Le prix de location des salles est revu à la baisse pour les Perwéziens

A partir du 1er janvier 2020, les prix de location des salles communales seront diminués pour les habitants de la commune. Le collège communal revient donc sur les augmentations décidées par l’ancienne majorité. Une exception : la salle Perwex. Pour les autres salles, le prix de location passera de 350 à 250 euros pour les particuliers. Il sera maintenu à 400 euros pour les non-Perwéziens. Pour les associations perwéziennes, le prix sera de 100 euros (200 euros pour les associations extérieures). Et 12,50 euros pour les occupations régulières (25 euros pour les extérieurs). Plus d’exceptions non plus dans les tarifs pratiqués, sauf pour le comité Télévie qui pourra encore occuper gratuitement le Perwex deux fois par an. Enfin chaque école tous réseaux confondus pourra occuper gratuitement le Perwex une fois par an mais en semaine uniquement.

Au moment du vote, majorité et opposition ont dit OUI à l’exception du conseiller DRC+ Geoffrey Hérion qui s’est abstenu. Il rappelle au passage que les tarifs actuels sont justes parce qu’ils ont aussi pour but de financer l’entretien des salles.

La toiture de l’hôtel de ville sera rénovée

Au rayon travaux, l’assemblée a adopté à l’unanimité un point concernant la désignation d’un auteur de projet pour la réfection des toitures de l’hôtel de ville. Une réfection complète avec une amélioration éventuelle de l‘isolation.

Du neuf pour les véhicules électriques

Unanimité pour un projet de création d’un parking dédié aux véhicules électriques dans le parking de covoiturage de Thorembais-Saint-Trond en bordure de la N29 et de l’E411. Dans le cadre d’un appel à projets de la Région wallonne visant à créer un maillage de stations de recharge pour véhicules électriques, une borne de recharge sera installée à cet endroit. Le projet concerne également les vélos électriques. Financièrement parlant, ce projet ne coûtera rien à la commune.

Retrait d’un point lié au contournement de Perwez

A noter également que la collège communal a retiré un point concernant l’expropriation d’une emprise de terre appartenant en partie à la commune (l’autre partie appartenant au CPAS). Entre l’envoi de l’ordre du jour et la tenue du conseil communal, deux faits se sont produits justifiant le retrait du point en question. 1. Le Conseil de l’Action sociale a décidé le 14 août de ne pas accepter l’indemnisation pour expropriation proposée par le comité d’acquisition pour la partie dont le CPAS est propriétaire. 2. La Région wallonne a averti la commune qu’il n’était plus nécessaire que le conseil communal se positionne. La raison : la Région wallonne a été contrainte d’introduire une procédure en expropriation judiciaire à la suite de la décision du CPAS. Le bourgmestre Jordan Godfriaux précise que la commune sera convoquée devant le Juge de Paix le 4 septembre.

Une question à propos d’actes de délinquance

Deux questions de Geoffrey Hérion (DRC+) posées en fin de séance publique. L’une concernait le manque de parking disponible à la rue du mont en raison des travaux de réfection de cette artère, et du manque de communication sur l’évolution des travaux. Le collège communal va demander au service technique communal et surtout aux personnes responsables du chantier d’améliorer les choses.

L’autre question concernait des faits de délinquance qui se sont produits pendant les congés. Début juillet, il s’agissait essentiellement de dégradations commises sur des véhicules. Le bourgmestre a été interpellé à plusieurs reprises et a transféré les informations reçues à la Zone de Police BW Est. Celle-ci est intervenue à de multiples reprises, ce qui a calmé la situation pendant quelques semaines. Et puis récemment, une personne a été agressée par des adolescents venus de l’extérieur de la commune. Mais pas nécessairement de lien avec ce qui s’est passé en juillet. Et on apprend que certains esprits se sont échauffés sur les réseaux sociaux. Le bourgmestre va réévaluer la situation et se dit prêt si nécessaire à interdire les rassemblements de personnes. Jordan Godfriaux espère malgré tout ne pas devoir en arriver là, il compte sur la rentrée pour que les choses rentrent dans l’ordre.

Emmanuel Schu

Mis à jour le 30 août 2019

Un commentaire sur “Le conseil communal du 22 août à Perwez

  1. Merci pour ce compte-rendu.
    Il conviendrait d’ajouter « qui s’est abstenu » après « majorité et opposition ont dit OUI à l’exception du conseiller DRC+ Geoffrey Hérion » sinon on laisse penser qu’il a voté contre (non).
    Réfection toiture de l’hôtel de ville : si j’ai bien compris, les 30000 € ne couvriraient qu’une étude préalable, pas les travaux eux-mêmes, l’article est ambigu à ce sujet.
    D’autres points importants ont été discutés, dont :
    Modification du budget du CPAS pour assurer la rénovation des numéros 13 et 68 de la rue de la Station à destination de logements sociaux.
    Libération sur la Grand-Place d’un passage permettant la circulation des véhicules de secours (et de riverains), bien des usagers se permettant d’en bloquer un accès, un peu comme… un « certain » journaliste qui en vue d’assister à ce conseil communal ne s’est pas gêné pour occuper l’emplacement « handicapé » (juste devant l’ l’hôtel de ville) malgré un avertissement bien clair et des emplacements libres un peu plus loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.