La Wallonie accepte de financer le PCDR chastrois pour dix ans

Le gouvernement wallon a approuvé, ce jeudi, le financement de cinq PCDR supplémentaires. Chastre fait partie des cinq communes retenues. Pour ce faire, l’enveloppe ordinaire a été augmentée de 5,9 millions d’euros pour cette année 2022.

À Chastre, une Commission Locale de Développement Rural était chargée de mettre en place les grandes lignes de ce PCDR. Avec cet argent wallon, Chastre compte entre autres aménager le bois communal et le bois de Saint-Géry, valoriser son réseau pédestre ou sécuriser ses chemins. L’aménagement d’une véritable place communale s’inscrit aussi dans le cadre de ce PCDR.

Les Programmes communaux de développement rural ont pour but d’améliorer le cadre de vie des habitants d’une commune grâce à la réalisation de projets concrets, discutés en commun. Les initiatives touchent tous les secteurs de la vie communale, comme l’emploi, l’habitat, l’économie ou le patrimoine. Aujourd’hui, près d’une centaine de communes rurales ou semi-rurales bénéficient d’un PCDR.

Le PCDR de Chastre a été approuvé pour une période de dix ans. La commune brabançonne partagera l’enveloppe avec celles de Gesves, Pecq, Fauvillers et Tintigny.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.