La majorité chastroise va fermer la halte-accueil « La Passerelle »

Le Conseil communal de Chastre, de ce mardi 28 mai, a été marqué par une interpellation citoyenne, relayée par le groupe de l’opposition Chastre@venir. Elle concerne la fermeture de la halte-accueil « La Passerelle », située dans l’école communale de Cortil-Noirmont.

Cette structure accueille, actuellement, dix enfants de 0 à 3 ans les lundis, mardis et jeudis. Mais, la majorité en place a décidé d’envisager sa fermeture pour la fin du mois de septembre. Une disposition que regrette l’opposition. « Ce sont des parents de cette halte-accueil qui nous ont contacté pour nous faire part de la nouvelle », explique Claude Jossart (Chastre@venir). « Une décision prise avant même de les informer, eux, les premiers intéressés. Sans aucune concertation ni consultation, la commune décide donc de supprimer un service de la petite enfance à plus de dix familles, qui se retrouvent dans le désarroi. Tout comme les deux puéricultrices, qui vont donc être licenciées. Et pourtant, vous clamez, depuis la campagne électorale, que le citoyen est votre priorité et qu’il faut le consulter avant de prendre des décisions. Ce choix est irresponsable de la part de l’échevine de la petite enfance et du bourgmestre.»

De son côté, la majorité explique avoir rencontré les familles concernées, et les puéricultrices, la veille. Elle avoue avoir commis une erreur en posant cet acte avant d’en avertir les parents. Mais, elle estime que ce choix était celui de la raison. « C’est évidemment avec regret que nous prenons cette résolution. Malheureusement, « La Passerelle » dépasse un coût résonnable estimé par la majorité », déclare Christine Brison (Ecolo), échevine de la petite enfance de Chastre.   « Sur base de l’analyse financière de 2018, ce sont 70 639,92 € que la commune doit débourser. Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur ces chiffres. Surtout si nous les comparons à ceux des deux crèches que nous subsidions, et qui sont des ASBL communales. Ces deux crèches sont, tout d’abord, « Les p’tits Mousses », qui accueille 25 enfants, 5 jours par semaine, et qui reçoit 50 000 € par an de subsides communaux. Et, ensuite, « La Farandole », qui accueille 15 enfants, 5 jours par semaine, et qui obtient 70 000 à 80 000 € de subsides communaux annuels. »

La priorité : retrouver une place pour les enfants

L’objectif, désormais, pour la majorité, est d’aider les familles concernées à trouver un autre milieu d’accueil pour leurs enfants. « Nous avons déjà des propositions concrètes pour deux des dix familles », poursuit Christine Brison. « Nous avons encore quatre mois pour trouver des solutions pour les autres. Cette échéance pourrait être reportée en fonction des enfants pour lesquels nous n’aurions pas trouvé d’alternative. »

L’opposition considère, pour sa part, que le délai est trop restreint. C’est pourquoi le conseiller communal, Michel Pierre (Chastre@venir), demande à la majorité de repousser la date de fermeture au 31 décembre 2019. « Cela permettra aux parents, et/ou au Collège communal, d’avoir plus de temps pour trouver une solution. Mais, surtout, cela mettra un peu d’humanité dans cette histoire. »

Quid des puéricultrices ?

Outre les familles, deux puéricultrices sont également impactées par la fermeture annoncée de cette halte-accueil. « Que va-t-on pouvoir faire pour les personnes licenciées », se demande Michel Pierre. « Une était en contrat de remplacement. Pour l’autre, malheureusement, nous n’avons actuellement aucune solution », rétorque le bourgmestre Thierry Champagne (Chastre 20+).

Notons encore que la commune de Chastre compte actuellement 106 places d’accueil pour enfants sur son territoire.

 

Thomas Béchet.

Un commentaire sur “La majorité chastroise va fermer la halte-accueil « La Passerelle »

  1. Et sinon, trouver une solution pour que cette structure puisse accueillir 15 enfants, 5 jours / semaine ?
    Non? Vraiment pas?

    Parce que niveau accueil de la petite enfance, on est pas gâtés là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.