La crise au Palais de Justice de Namur a des conséquences sur le travail de la police

La police est actuellement fortement impactée dans la province par la situation au Palais de Justice de Namur. Pour Claude Bottamedi, chef de la zone de police Orneau-Mehaigne et représentant des 13 zones namuroises, il s’agit d’une crise majeure.

Pourquoi ? 

Pour rappel, le procureur du Roi a signalé cette semaine à tous les chefs de corps que le Parquet n’avait plus la capacité de recevoir les PV et les pièces à conviction. Conséquences : les commissariats devront stocker ces objets et ces papiers. De quoi démotiver un peu plus les policiers dans leur travail quotidien. Le point avec Mathieu Baugniet, Alessandro Zucca et Thomas Mathelart.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.