La commune de Chastre ne veut plus des collectes de textiles de Curitas sur son territoire

Curitas n’est plus la bienvenue sur le territoire de Chastre. Mardi soir, le collège communal a proposé au conseil de ne pas renouveler la convention avec l’opérateur de collecte de déchets textiles ménagers. « Nous avons aussi des conventions à renouveler avec Terre et les Petits Riens. Elles sont actives dans la remise au travail, dans la coopération Nord-Sud. Ce sont des ASBL qui ont une valeur ajoutée. Nous préférons leur donner la priorité. Curitas est une société anonyme qui vise le profit et qui joue en plus sur la similarité de son nom avec l’ONG Caritas » a expliqué l’échevin des Déchets, Thierry Henkart (Ecolo). « Les citoyens ont l’habitude d’utiliser le point de collecte de Curitas. L’idée est donc que l’une des deux associations prenne le relais à cet endroit » a précisé la conseillère communale Hélène Ryckmans (Ecolo).

Le point de collecte Curitas se trouve rue Alphonse Minique

« Ce point de collecte est sur le domaine privé. Etes-vous sûrs que le propriétaire est d’accord de changer d’opérateur? » s’est demandé Michel Pierre (Chastre@venir). « Oui, il nous a donné son accord. D’autres communes, qui n’ont pas toutes les mêmes couleurs politiques, se sont également prononcées en ce sens » a conclu Hélène Ryckmans. La rupture de la convention avec Curitas a été approuvée à l’unanimité.

A titre indicatif, l’ASBL Terre a collecté 24591 kilos de textile à Chastre en 2020. Voici comment ils ont été traités: 56,23 % de vêtements réutilisés, 26,36 % de vêtements recyclés en fibres et 17,41 % de déchets.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.