Irène Hecq s’en est allée : le sport gembloutois perd une de ses figures emblématiques

Le tennis de table namurois est en deuil. Irène Hecq, joueuse du TT Sauvenière est décédée, vendredi. La pongiste gembloutoise allait fêter ses 90 ans.

En 2018, nous avions rencontré Irène et son mari, Emile Alomaine. À l’époque, âgés respectivement de 87 et 93 ans, ils s’adonnaient encore ensemble à l’une de leur passion : le tennis de table. Ils évoluaient dans l’équipe G du TT Sauvenière, en sixième division namuroise. En raison de problèmes de santé, Emile avait dû se résoudre à ne plus jouer. Irène, pour sa part, avait levé le pied. Elle avait, cependant, encore disputé quelques rencontres cette saison.

La Gembloutoise avait décroché quelques titres en simples et en doubles lors des championnats provinciaux et nationaux. Elle avait participé, à plusieurs reprises, aux championnats d’Europe. Avec un palmarès de sept médailles à la clé, dont l’or à Courmayeur (Italie), en doubles aînées 70, mais aussi en doubles aînées 85, à Tampere (Finlande). Elle avait également récolté une médaille de bronze, en simples aînées 70, aux championnats du Monde de Manchester (Angleterre), et en simples aînées 75 à Brême (Allemagne).

Irène Hecq laisse derrière elle un bel exemple de longévité, de courage, d’abnégation et de solidarité.

 

 

Thomas Béchet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.