Invit’&Vous – Isabelle Kibassa-Maliba

Notre invitée est aujourd’hui la députée provinciale du Brabant wallon Isabelle Kibassa-Maliba (PS).

Nous parlerons avec la députée en charge de l’Economie de la stratégie de déploiement économique en Brabant wallon présentée mercredi à la presse. Elle vise à réinventer la province pour aborder sereinement les 30 prochaines années.

Mini-Europe s’implantera-t-il bientôt en Brabant wallon? Certains l’appellent de leurs voeux. Nous verrons l’opinion de celle qui a aussi le Tourisme dans ses attributions.

Les Provinces vivent aussi des moments agités avec la prise en charge du financement des zones de secours. Celle du Brabant wallon compte notamment recentrer ses activités et diminuer ses subsides au secteur associatif. Ces efforts annoncent-ils la mort des provinces? Isabelle Kibassa-Maliba partagera son point de vue sur la question.

Enfin, la députée sera interrogée par Benjamin Goes, un conseiller provincial de la minorité sur une autre de ses compétences: l’enseignement. La question concerne deux établissements qui se sentent délaissés par la province qui est ou fait partie du pouvoir organisateur: l’Institut Technique Provincial de Court-Saint-Etienne et la Haute Ecole Lucia de Brouckère dans lequel est intégré l’Institut Supérieur Pédagogique et Economique à Jodoigne.

Un commentaire sur “Invit’&Vous – Isabelle Kibassa-Maliba

  1. quel discours confus et des phrases sans aucun sens. Comment est-elle députée avec un tel langage ? Concernant le « hola » à l’ITP, il n’y avait aucun problème mais si elle s’était intéressée à la situation en tant que responsable de l’enseignement elle serait au courant de ce qui s’y passe. Le PO a saboté la Direction alors que les enseignants de cette école étaient satisfaits du travail mis en œuvre par la nouvelle directrice !

Répondre à Pas content Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.