Guerre en Ukraine : l’inquiétude de nos agriculteurs

L’Ukraine est aussi appelée le « grenier à blé ». Le pays subit depuis près de deux semaines les attaques de l’armée russe. Conséquence : flambée des prix des céréales. La tonne de blé a dépassé les 400€. Les exportations de tournesol (base de l’alimentation bovine) et d’engrais azotés vont aussi pâtir de cette guerre. Chez nous, le monde agricole s’inquiète. Une certitude : le conflit ne sera pas sans conséquences pour les marges de nos agriculteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.