Gembloux : reconstitution du meurtre de Marie-Claire Wauthier

Effervescence, hier, à la rue Gustave Docq, dans le centre-ville. Un important contingent était descendu sur place. Objectif : procéder à la reconstitution du meurtre de Marie-Claire Wauthier. Pour rappel, cette femme de 60 ans originaire de Walhain est décédée en juin dernier.

Son corps avait été retrouvé par les pompiers, qui avaient été sollicités pour un incendie dans un appartement. Selon l’Avenir Namur, les enquêteurs avaient très rapidement retrouvé la trace d’un suspect âgé d’une trentaine d’années. Ils comprendront, ensuite, que la dame est morte suite à un jeu sexuel qui a dérapé. Un fait divers qui avait ému la population gembloutoise.

Voirie bloquée l’après-midi

Pour comprendre les faits, un important déploiement composé de policiers, d’un juge d’instruction, d’un expert et d’un médecin légiste s’est rendu sur les lieux. La police locale est intervenue ainsi que la police fédérale. « Le but était d’essayer de comprendre les faits. La rue a été en partie bloquée même si les agents laissaient passer les véhicules« , nous a précisé Claude Bottamedi, chef de corps de la zone de police Orneau-Mehaigne.

La reconstitution a duré plusieurs heures et a bénéficié de moyens relativement importants. L’inculpé était sur place et a dû reproduire les gestes dont il est accusé. L’enquête doit à présent se poursuivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.