Gembloux: plus de 17 millions d’euros d’investissements prévus au budget 2020

Le budget communal était comme de coutume au menu du dernier conseil communal de l’année à Gembloux.

Impôts inchangés et augmentation du financement de l’Office du Tourisme et du CPAS

Premier élément donné par l’Echevin des Finances: les taxes additionnelles à l’impôt des personnes physiques et au précompte immobilier resteront inchangées en 2020.

Coté dépenses, le plus gros poste est le personnel (38%). Les équipes communales vont encore être renforcées l’an prochain. « C’est bien mais nous regrettons qu’il n’y a que 28 statutaires par rapport aux 133 APE et 40 contractuels » a déploré Valérie Hautot (PS). « Les renforts restent limités. Il faut tenir compte des départs » a ajouté Alain Goda (MR). « Les effectifs ont augmenté de 10% en 2 ans. Ce n’est pas rien et ce n’est pas un luxe. Nous sommes à l’écoute du personnel » a répondu l’Echevine de la Gestion des Ressources humaines, Laurence Dooms (Ecolo).

Toujours dans les dépenses, la dotation du CPAS augmente de 2.5%. L’Office du Tourisme est refinancé à hauteur de 26% pour atteindre 70 000 euros grâce à la perception auprès des touristes d’une taxe séjour adaptée.

Le budget ordinaire 2020 se solde par un boni présumé à l’exercice propre de 201 000€. Le boni global espéré s’élève quant à lui à plus de 3 millions d’euros. 1 million devrait être transféré dans le fonds de réserve extraordinaire de telle sorte à augmenter la capacité propre d’investissement de la ville.

« Nous ne comprenons pas les causes réelles de certaines augmentations de dépenses comme la dotation au CPAS. Vous videz les caisses de la Ville » a réagit le conseiller Alain Goda. « Ce n’est pas vrai. Si c’était le cas, le directeur financier n’aurait jamais validé ce budget. Tout est maîtrisé » lui a répondu l’échevin des Finances, Gauthier Le Bussy (Ecolo).

Un budget important pour les investissements en 2020

17 millions d’euros contre 13 millions annoncés en 2019: le montant des investissements prévus en 2020 est conséquent. En cause: plusieurs projets coûteux qui se finalisent en même temps tels que la rénovation de la piscine (3 millions d’euros), la construction d’une nouvelle école à Beuzet (3 millions), l’aménagement de la Place de l’Orneau (1 million et demi), la réfection et l’égouttage de la rue Chapelle Dieu (1 million).

« Quel gaspillage d’argent public pour rénover une piscine qui ne répond plus aux besoins des Gembloutois » a réagit Carlo Mendola (DéFi). Valérie Hautot pour le PS craint « les fausses promesses » en citant des projets budgétés en 2019 et qui n’ont pas vu le jour comme le budget participatif, réinscrit au budget 2020. « Le taux de réalisation n’est jamais de 100%. Il ne dépend pas que du Collège. Pour le budget participatif par exemple, nous n’avons pas eu d’agent communal pour s’en charger. Nous devons soit réagencer les missions d’un membre du personnel soit procéder à un engagement » lui a répondu l’Echevin des Finances.

« Nous cherchons la cohérence entre le contenu de ce budget et votre déclaration de politique communale. Vous parliez de Transition. Ce n’était en fait qu’un gadget électoral. Le groupe MR n’est pas convaincu par ce budget » a conclu Alain Goda.

Au terme des échanges, c’est sans surprise que le budget a été approuvé majorité (Bailli, Ecolo) contre opposition (MR, PS, DéFI).

Blandine Rans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.