Gembloux: ouverture de voirie approuvée pour le futur quartier d’Enée sur le site « Socquet »

Le projet de création du quartier d’Enée sur le site « Socquet » était au programme du dernier conseil communal de Gembloux. L’objet des discussions concernait uniquement la création de deux voiries sur ce site. « Elles comporteront de larges trottoirs cyclo-piétons de 3 mètres de largeur. La vitesse sera limitée à 30 km/h. La CCATM a rendu un avis favorable conditionné à la sécurisation du carrefour entre le site et la N29 » a expliqué l’échevin de la Mobilité.

Quelle mobilité dans Sauvenière demain?

Marie-Paule Lengelé (PS) avait proposé lors du conseil communal en septembre dernier de prolonger la voirie jusqu’à la rue Rabauby pour rejoindre la N4. Elle regrette de ne pas avoir été entendue. « Cela aurait permis de rejoindre la Nationale 4 et d’éviter de ce fait au maximum le passage de tout ce charroi de véhicules par la rue de la Posterie vers Sauvenière » a expliqué la conseillère de la minorité. « La proposition a été étudiée et elle n’offre pas de bonnes solutions en terme de trafic et de dangerosité » lui a rétorqué Gauthier Le Bussy (Ecolo). L’échevin de la Mobilité a également expliqué que le bureau d’études a calculé que cela nécessiterait 400 mètres de voirie supplémentaires avec un passage à l’intérieur du service travaux.

DéFI et le PS se sont abstenus lors du vote. Les socialistes estiment ne pas avoir toutes les informations pour émettre un avis. « Il y a d’autres gros projets qui vont voir le jour à proximité comme le quartier de la gare par exemple. Ils vont aussi avoir un impact sur la mobilité. Il faut voir cela au niveau de la mobilité globale à Gembloux » a affirmé Valérie Hautot (PS). Une demande appuyée par Santos Lekeu. « On demande de nous prononcer alors que nous n’avons pas l’avis complet du collège sur ce projet. Nous votons donc contre l’ouverture de voirie » a ajouté le conseiller de la minorité (MR).

L’approbation de l’ouverture de voirie est la première étape de la procédure d’octroi du permis. La demande de permis pour ce projet a été soumis à l’enquête publique en septembre dernier. D’après Gauthier Le Bussy, elle a enregistré 7 contributions dont aucune ne concernait la voirie à l’intérieur du site. Marie-Paule Lengelé, de son côté, nous précise que sa proposition de rejoindre la N4 en prolongeant la voirie jusqu’à la rue Rabauby a été versée au dossier lors de l’enquête publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.