Gembloux: l’opération « 19 Orno » renouvelée

La crise sanitaire et ses effets néfastes sur le commerce se prolongent. Il en ira donc de même pour la distribution des chèques « commerce local » à Gembloux. Les permanences à l’administration devaient se terminer le 30 octobre. Un délai initialement choisi pour que l’opération prenne la forme d’un « coup de boost ». «  Nous sommes passé dans une logique structurelle. Tous les Gembloutois pourront encore acquérir un billet « 19 Orno » en 2021. » a expliqué l’Echevin des Finances.

Ils seront valables auprès des commerces locaux et prestataires de services participants jusqu’au 30 juin 2022 au plus tôt.  Citoyens et commerçants pourront continuer de l’utiliser entre eux après la fin de l’opération, à l’instar des autres billets de la monnaie locale.

Seuls les libéraux se sont opposés à la prolongation de l’opération lors de la dernière séance du conseil communal. « 17% seulement des 26 000 billets ont été distribués. La moitié d’entre eux a été remboursée par l’administration » a constaté Santos Lekeu (MR). « C’est un échec. Il faut se diriger vers d’autres moyens pour soutenir l’économie locale. Il faut pour cela mieux impliquer les commerçants dans la réflexion » a donc conclu le conseiller communal. « Le billet « 19 Orno » n’est pas le seul outil utilisé à Gembloux. Citons des allégements fiscaux, un fond de solidarité pour les indépendants, une plateforme dédiée au commerce local,… Toutes ces mesures prisent individuellement ne peuvent pas faire de miracle. Ensemble, elles aident à développer une dynamique autour du commerce local. Mais la Ville ne peut pas tout. Les citoyens ont aussi un rôle à jouer, singulièrement avec le billet « 19 Orno » » lui a répondu le bourgmestre. « L’objectif de l’opération est surtout de sensibiliser la population pour lui redonner le goût de consommer local » a complété Benoît Dispa (Bailli).

Tout comme le MR, la socialiste Valérie Hautot a demandé si une évaluation a été faite de l’opération. « Une évaluation a été faite au sein de l’administration en septembre. Les commerçants ont quant à eux actuellement autre chose à penser qu’à évaluer l’opération. On va se donner le temps de faire une analyse correcte. Il est de toute façon trop tôt pour tirer un bilan » leur a répondu Gauthier Le Bussy (Ecolo).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.