Gembloux : les règles du conseil communal ne changeront pas tout de suite

Un jeu de pêche aux canards près des bancs du public et de la presse … Non, il n’était pas là pour distraire les spectateurs pendant les 4h30 de ce conseil de rattrapage de la séance clôturée prématurément le 10 novembre. Le Foyer communal de Gembloux accueillera les enfants pour « Fête vos jeux » dimanche. Mercredi soir, les préparatifs de l’évènement ont laissé la place aux conseillers. L’après-midi même, la salle de l’Hôtel de Ville avait été jugée trop petite à l’heure où l’épidémie bat des records de contamination.

Les groupes d’opposition avaient ajouté un point à l’ordre du jour. DéFi, MR et PS souhaitent en effet changer certaines règles du jeu du conseil communal :

  • Assurer plus de publicité avec notamment une retransmission en ligne des séances
  • Ouvrir le débat lors des questions d’actualité
  • Imposer une présence minimale pour l’octroi d’un jeton de présence
  • Permettre aux conseillers communaux de porter une écharpe aux couleurs de la ville
  • La mise à disposition gratuite deux fois par mois d’une salle à l’Hôtel de Ville pour les groupes politiques
  • La création d’un espace d’expression pour les groupes politiques dans le bulletin communal

La révision du ROI attendra

Côté majorité, la proposition a été accueillie avec tiédeur. Ecolo et Bailli sont favorables à la révision du règlement d’ordre intérieur du conseil. Mais les deux partenaires ne veulent pas de précipitation. « Il faut d’abord vérifier la validité juridique et la faisabilité technique et financière de vos propositions » explique Philippe Grevisse (Ecolo). Le conseiller communal appuie de la sorte les propos du bourgmestre. Benoît Dispa (Bailli) a commenté les suggestions de la minorité, notamment celle concernant les questions d’actualité : « vous proposez 7 minutes de temps de parole pour le conseiller et deux minutes pour la réponse du Collège. Vous posez 15 questions ce soir. Nous en aurions donc pour deux heures de débat supplémentaires ». « Pour moi, les questions d’actualité font référence au droit à l’information. Dès l’instant où on permet d’y consacrer plus de temps, ce n’est plus de l’information mais du débat politique » argumente Philippe Grevisse

Le bourgmestre a profité du débat pour faire remarquer que les propos utilisés ces derniers jours par l’opposition ont choqué plusieurs conseillers communaux. « Vous les traitez de « presse-boutons », de « bouche-trous ». Ils l’ont mal vécu. Il est par ailleurs de notoriété publique que le seul conseiller communal à être venu au conseil pour lire son journal fait partie du groupe PS » a réagi Benoît Dispa.

Des propos de la majorité qui ne l’ont pas réconciliée avec l’opposition. Libéraux, socialistes et DéFI ne voyaient pas d’argument valable pour reporter le vote du point. Ils ont donc décidé de maintenir le vote plutôt que d’en débattre ultérieurement. La révision du ROI du conseil communal n’a donc pas été approuvée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.