Gembloux : aménagements autour des écoles au menu du conseil communal

Le premier point important du conseil communal de ce 4 octobre 2017 concernait l’extension du parc Créalys aux Isnes (55 hectares supplémentaires pour accueillir de nouvelles entreprises). Il s’agissait de se prononcer quant à des procédures administratives. Mais il a bien démontré, à nouveau, l’intention des différents représentants politiques à soutenir ce projet. Pour rappel, en décembre 2016, l’avant-projet avait été approuvé. Pour revoir le reportage réalisé à l’époque sur le sujet, vous pouvez cliquer sur ce lien :

Il a été aussi question du plan d’aménagement forestier du bois de Grand-Leez. Il s’agissait d’un point administratif qui pourrait déboucher à terme sur de nouveaux aménagements dans ce bois, un des fleurons environnementaux de la commune.

Aménagement d’un parking à l’école de Corroy

La Collège a présenté le projet de construction d’un parking à l’arrière de l’implantation scolaire de Corroy-le-Château. Le coût : 280 mille euros. L’idée est de créer des places de stationnement pour les usagers de l’école et du hall des sports. À noter qu’au niveau de la mobilité, l‘objectif sera de soulager la rue de la Maison d’Orbais, une voirie régulièrement encombrée par un trafic important aux heures de pointe.

Aménagement de la cour de l’école de Mazy

Toujours au niveau scolaire, le Collège a présenté son projet de réaménagement de la cour de l’implantation communale de Mazy. Coût prévu : 240 mille euros dont une partie sera subsidiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’opposition Ecolo a reconnu la qualité du projet proposé. Tout le monde, les Mazyciens y compris, semble donc unanime autour de ce futur chantier qui pourrait débuter en 2018.

Le Beffroi de Gembloux mieux éclairé

40 mille euros, c’est ce que va coûter la restauration et le renouvellement de l’installation électrique mais aussi l’aménagement des abords et la mise en lumière du Beffroi. Le conseil a approuvé le point. Pour rappel, le Beffroi de Gembloux a été inscrit en 2005 sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco.

Quelques échanges pour conclure

Lorsque le point sur l’adhésion à la centrale d’achat d’Idefin, l’intercommunale de financement de Namur regroupant 39 communes, a été abordé, il y a eu une interpellation d’une conseillère communale de la majorité Bailli. Monique Dewil-Henius, ancienne échevine des Finances, a interpellé le Collège sur le partenariat qui lie la commune à l’intercommunale. Chacun a admis, bourgmestre comme échevin en charge de l’Énergie, qu’il fallait être très attentif à l’avenir aux coûts et au fonctionnement de cette structure publique. Une remarque qui a été exprimée suite à l’actualité liée à Publifin

Enfin lors des questions orales, Laurence Dooms (opposition Ecolo) a proposé de réaliser un audit quant à la présence ou non de pesticides près et autour de la Ville de Gembloux notamment à proximité des écoles. S’en sont suivis des échanges… Mais rien n’a vraiment été acté. Il s’agit d’une problématique qui a notamment fait l’objet d’études et de longs débats dans la commune de Fernelmont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.