Feu vert pour les coiffeurs et les parcs animaliers ; l’Horeca attendra

Le comité de concertation réuni cet après-midi a tranché : dès ce 13 février, les salons de coiffure pourront rouvrir leurs portes selon des conditions très strictes. Mais ce ne sera pas le cas des barbiers, qui devront attendre le 1er mars. Les autres professions de contact non médicales (salons de massage et d’esthétique, tatoueurs, etc.) devront aussi patienter le mois prochain. Explication du Premier ministre Alexander De Croo : « le Comité de concertation a opté pour une approche prudente pour la reprise des activités des métiers de contact non-médicaux ». Une reprise qui s’effectuera donc en deux temps.

Autre secteur concerné : le tourisme. En prévision des congés de carnaval, les décisions sont tombées : dès ce lundi 8 février, les campings et villages de vacances pourront à nouveau accueillir des visiteurs. Il faudra patienter quelques jours de plus (le 13 février) pour visiter à nouveau les parcs zoologiques. À cette même date, les agents immobiliers vont pouvoir effectuer des visites d’habitations sur place.

Déception pour l’Horeca

Et pour les gérants de bars, restaurants, cafés ? Sans beaucoup de surprise, ils devront encore patienter. Les experts vont travailler à la mise en place d’un calendrier de déconfinement, de manière à redonner de l’espoir au secteur Horeca.

Des représentants de l’Horeca se sont réunis, aux quatre coins de la Wallonie, ce vendredi après-midi, pour réclamer des précisions sur les dates de réouverture. Le comité de concertation n’a pas pu apporter de précisions à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.