En bref : le conseil communal du 21 mars à Perwez

Le projet de SOL

La majorité a approuvé le cahier des charges en vue de désigner un auteur de projet pour l’élaboration d’un SOL (Schéma d’Orientation Local) destiné à protéger le centre de Thorembais-Saint-Trond de l’appétit des promoteurs immobiliers. Le groupe d’opposition DRC+ avait une ultime demande à formuler dans ce cadre, celle d’inclure dans le périmètre un terrain situé en ZACC (zone d’aménagement communal concerté) à l’arrière de la chapelle octogonale. Pour le bourgmestre Jordan Godfriaux (Ensemble!), cette demande vient un peu tard alors que le périmètre du SOL a été défini lors de la séance de février. Le groupe DRC+ s’est dès lors abstenu lors du vote.

L’aménagement de la cure de Perwez

Ce projet dévoilé cette semaine à la presse https://wp.me/p8Emqa-5BO n’a été adopté que par la majorité Ensemble!, le groupe DRC+ s’abstenant. André Antoine s’en explique : son groupe est favorable au projet même s’il modifie celui de l’ancienne majorité, mais il remarque qu’il n’y a pas d’accord avec les pompiers, l’ONE (le milieu d’accueil de la petite enfance est prévu en sous-sol), la Fabrique d’église et l’évêché. Le bourgmestre lui n’est pas particulièrement inquiet. Au sujet de la Fabrique d’église, propriétaire d’une partie du site, Jordan Godfriaux précise qu’il n’y a pas de blocage, seulement des questionnements. Il s’engage à la rassurer lors d’une prochaine rencontre. Un logement est prévu pour le curé dans l’ancienne cure et une salle de réunion sera maintenue dans l’immeuble. Une concertation est également menée avec l’ONE.

La Grand Place reconfigurée pour le TEC

A l’occasion d’un point relatif à une interdiction de stationnement sur 15 mètres le long de la Grand Place, André Antoine a annoncé que celle-ci allait être reconfigurée par le SPW pour le TEC, un budget a été voté en ce sens.

Barrière ou pas sur une voie lente ?

Pas de barrière pour l’instant au chemin de Grand-Leez à Orbais, une voie lente aménagée l’année passée à proximité du parking de délestage de l’E411 à Thorembais-Saint-Trond https://wp.me/p8Emqa-3Yc La majorité a adopté le point relatif au placement de panneaux réservant son usage aux seuls piétons, cyclistes, cavaliers et véhicules agricoles. L’opposition DRC+ a voté non. Pour Jean-Marc Aldric, l’ancien échevin de la mobilité, seul le placement d’une barrière avec ouverture au moyen d’une clé empêchera le passage des voitures. Le panneau F99c ne suffira pas à dissuader les conducteurs d’emprunter cet itinéraire. Pour Carl Cambron, ancien bourgmestre f.f. DRC+, la Zone de Police ne verbalise jamais ce genre de comportement, elle a d’autres priorités. Pour l’échevine de la mobilité Ensemble! Véronique De Brouwer, cette barrière est une possibilité mais il faut pour cela passer des conventions avec les agriculteurs pour leur donner la possibilité de pouvoir l’ouvrir.

Concrétisation du projet Préolia Connect

Pouvoir se déplacer du zoning au centre-ville et vice-versa sur des vélos à assistance électrique, c’est un projet de l’ancienne majorité qui va bientôt voir le jour. Il prévoit l’installation de deux stations de recharge électrique (une dans le zoning et l’autre sur la place de la gare (?) avec 2×5 places de parcage et 8 VAE. La location des vélos pourra se faire via internet et des cartes prépayées. Le point a fait l’unanimité. Le montant du marché : 85.000 euros. L’investissement sera financé par la commune et via des subsides publics et privés.

Un point de l’opposition sur le budget collaboratif

Un point déposé par Jean-Marc Aldric pour encadrer et formaliser les critères de recevabilité des projets à financer déposés par les Perwéziens. Celui-ci a été rejeté par la majorité qui doit encore préciser sa politique en la matière. L’échevine de la participation Véronique De Brouwer demande au conseiller DRC+ d’attendre les discussions qui auront lieu en commission. Jean-Marc Aldric s’est par ailleurs étonné d’entendre l’échevine évoquer dans sa réponse le projet « Perwez commune hospitalière », il ne voit pas le rapport avec le point déposé. Mais André Antoine précise que son groupe soutiendra sans réserve ce projet.

Des poubelles à puces à Perwez ?

Dans les questions de fin de séance, André Antoine s’est dit étonné de lire dans la presse que l’échevine de l’environnement Véronique De Brouwer est a priori favorable à l’instauration du système des poubelles à puce dans la commune, et cela sans discussion ou consultation. L’échevine confirme son a priori favorable mais précise que rien n’est décidé. Jean-Marc Aldric, ancien échevin de l’environnement, souhaitait savoir si la commune allait passer à un système de ramassage des déchets organiques. Véronique De Brouwer précise que ce type de collecte pourrait devenir obligatoire dès 2023 et que les marchés de collecte seront renouvelés par InBW en 2020. L’occasion pour le collège communal de réfléchir à la question et de prendre position.

Emmanuel Schu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.