Elio Di Rupo à Corroy-le-Château contre le Mercosur

Elio Di Rupo a choisi une ferme de Corroy-le-Château pour marquer sa solidarité avec les agriculteurs. Le ministre-président wallon se dit fermement opposé à l’accord commercial avec le Mercosur, qui regroupe quatre pays d’Amérique du Sud.

Les raisons ? La crainte de voir arriver de la viande soumise à moins de traçabilité que la viande wallonne. Le risque aussi de voir les prix baisser pour les producteurs. Le gouvernement wallon, soutenu par le Parlement mais aussi par la Fédération wallonne de l’Agriculture, entend bien montrer son désaccord au texte proposé par la Commission européenne.

Pour François-Hubert Van Eyck, éleveur gembloutois, l’arrivée de viande sud-américaine aurait des répercussions catastrophiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.