Ecoles communales : la crainte de manquer d’enseignants

Les règles drastiques qui prévalent en matière de lutte contre le coronavirus commencent à peser sur les directions d’école. À Walhain, des classes ont été fermées à l’école communale du Centre. La classe d’accueil et de 1e maternelle rouvrira demain, après plusieurs jours de fermeture. Hier, c’est une classe de 3e maternelle qui a rouvert. L’échevine de l’Enseignement Isabelle Van Bavel est confrontée à un manque de solutions dans l’encadrement des élèves.

Perwez souffre aussi du coronavirus. Une classe de 1e primaire est complètement fermée, toute cette semaine, à Malèves-Sainte-Marie-Wastines. L’enseignant a été testé positif. Des leçons à domicile ont été données, en attendant la réouverture lundi. Jusqu’ici, les remplacements ont pu être effectués dans les 4 écoles réparties sur 5 implantations. « Mais cela devient compliqué« , glisse l’échevine de l’Enseignement Julie Dams.

À Chastre, aucune classe fermée sur les 3 implantations communales. Mais là aussi, « trouver des remplaçants c’est quasi impossible« , nous indique l’échevine Christine Brison.

À Gembloux, aucune des 10 écoles communales n’a dû fermer de classe. Parmi les quelque 1200 élèves, des cas ont été recensés. Environ 10% des enseignants sont touchés, précise l’échevin Gauthier de Sauvage. Mais aucun titulaire. L’échevin s’inquiète lui aussi des éventuels remplacements. « Difficile, ajoute-t-il, de garantir un cadre complet si l’épidémie devait frapper plus durement.« 
À cette crainte de manquer de remplaçants s’ajoute le passage annoncé en code orange, décidé ce mercredi. À partir du 12 novembre, au lendemain du congé prolongé de Toussaint, les règles sanitaires seront renforcées dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les cours continueront à se tenir en présentiel, mais si les absents sont trop nombreux, ils pourront se donner à distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.