Du vin acheté au Fin shop de Gembloux contiendrait des amphétamines

Selon nos confrères de RTL Info, des Gembloutois ont été intoxiqués par du vin acheté au Fin Shop de Gembloux. L’un d’eux serait dans le coma depuis samedi soir. Selon les premières analyses qui doivent encore être confirmées par le Parquet de Namur, le vin contiendrait des amphétamines.

« Toutes les bouteilles vendues au Fin shop sont scellées »

Le SPF Finances, qui gère ces magasins de vente de biens saisis, attend les résultats de l’enquête. « Cela fait des années que nous vendons des bouteilles de vin. Aucun problème n’a jamais été signalé » explique Florence Angelici, porte-parole du Service public fédéral Finances. « Nous ne vendons que des bouteilles scellées. Nous ne pouvons pas ouvrir toutes les bouteilles pour vérifier le contenu » ajoute-t-elle.

Par sécurité, le Fin shop a retiré de la vente une bouteille de la vin de la même origine que celle incriminée.

Blandine Rans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.