Conseil national de sécurité : l’évaluation de la phase 5 reportée d’une semaine

Le Conseil national de sécurité s’est réuni une nouvelle fois ce mercredi 15 juillet. La Première ministre, Sophie Wilmès, a annoncé que notre pays ne pouvait pas encore poursuivre son plan de déconfinement en entrant dans la phase 5. Une phase prévue le 1er août.

Phase 5 : contenu confirmé, évaluation reportée d’une semaine

Le contenu de la phase 5 a été confirmé ce mercredi 15 juillet. Son activation devra par contre attendre la semaine prochaine. « L’évaluation se fait toujours quelques jours avant la nouvelle phase annoncée. Pour pouvoir le faire, la situation doit rester bonne. », explique la Première ministre. Elle ajoute: « La semaine prochaine, si cette tendance négative se poursuit, nous ne pourrons pas passer à la phase 5. Et si des mesures plus sévères s’imposent à l’avenir, nous serons prêts à les prendre s’il le faut. »

Le nombre de nouvelles contaminations est effectivement en hausse: +8% entre le 5 et le 11 juillet. Le taux de reproduction est au-dessus de 1%. « L’épidémie se renforce et cela n’est pas bon », commente Sophie Wilmès. Le relâchement des normes de sécurité, les contraintes qui lassent et les retours de vacances inquiètent les experts. À noter que le Covid-19 touche aujourd’hui deux fois plus de jeunes et de jeunes adultes que les aînés.

La phase 5 concerne notamment la reprise des activités nocturnes. Ces dernières représentent des évènements « superspreaders » (super-propagateurs). Elles ne seront autorisées que si la situation est stabilisée.

La bulle de 15 personnes et les gestes barrières restent la norme 

L’épidémie n’étant toujours pas stabilisée en Belgique, la bulle de 15 personnes par semaine reste donc la règle. Elle permet de ralentir l’épidémie du coronavirus et rend le tracing plus facile. Le port du masque reste obligatoire dans les lieux publics. Le non-respect de cette mesure entraîne une sanction de 250€, voire plus si récidive. Les gestes barrières sont, eux aussi, toujours d’application (mesures d’hygiène, distances sociales, respect des bulles, activités en extérieur privilégiées, etc.).

Près de 45 000 tests journaliers et plus de 230 millions de masques prévus

La Première ministre a également ajouté que notre pays se préparait à une possible nouvelle vague. Elle stipule que la volonté est aujourd’hui de maintenir la capacité de testing entre 30 000 et 45 000 tests journaliers pour septembre. Un nombre qui devrait être élargi dès le mois d’octobre.

Un stock stratégique de masques important a été constitué. Pour fin août, la Belgique devrait détenir 200 millions de masques chirurgicaux, 33 millions de masques de type FFP2 et 5 millions de masques supplémentaires en tissu. En plus de ceux déjà disponibles en pharmacie. Les stratégies d’intervention continuent également d’être parfaites, notamment avec des unités mobiles prêtes à intervenir rapidement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.