Conseil communal de Perwez : les finances dans le vert et Thibaut Brohet présenté

Dans cette séance du 25 août, l’assemblée accueillait, entre autres, Thibaut Brohet (photo), le nouveau directeur du Centre culturel « Le Foyer ». Il est entré en fonction en avril dernier. Ce néo-Perwézien remplace François-Xavier Kernkamp. Il officialisera dès le 6 septembre la coopération instaurée avec les Centres culturels de Gembloux et d’Eghezée. Il devra aussi rentrer pour juin 2018 le nouveau dossier de reconnaissance du Foyer auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Un centre culturel performant

Le Centre culturel de Perwez fédère 73 associations et collabore avec les écoles. Ses locaux sont occupés à 93% et 130 activités y ont été organisées en 2016 (57 directement par le Foyer) plus 14 ateliers.

Le bourgmestre en titre André Antoine a profité du bilan 2016 du Foyer, présenté par son président Robert Berwart, pour souligner l’excellent travail réalisé par le Centre culturel et réaffirmer le soutien financier de la commune à l’institution « mais sans ingérence ».

Les finances perwéziennes se portent bien

Le compte communal 2016 (adopté majorité DRC Plus contre opposition Ensemble !) dégage un boni budgétaire de 546.631 euros. Les réserves et provisions atteignent 3.430.387 euros. André Antoine parle même de plus de 6 millions d’euros tout compris, « une situation heureuse qui devient banale mais qui pourtant ne l’est pas ».

Malgré le tax shift (moins de recettes), malgré les aléas lié au versement du produit de l’impôt par le Fédéral (essentiellement le PI), la commune peut compter sur une assiette fiscale importante, de quoi investir une moyenne de 3 millions d’euros par an sur les quatre dernières années, « sans folies dans son train de vie ». André Antoine met également en évidence le travail fourni sur la dette par l’échevin des finances Michel Jandrain.

On économise et on investit

Au budget 2017, la commune économisera 265.465 euros de subsides au CPAS, en raison du boni dégagé par le Centre public d’Action sociale. Elle investira notamment dans l’asphaltage d’une douzaine de voiries pour 550.000 euros (sans subsides). Le bourgmestre f.f. Carl Cambron annonce qu’il y en aura quasi autant en 2018.

Place de la Gare, Val d’Orbais, etc.

Parmi les autres points abordés, le projet de valorisation de la Place de la gare. L’échevin du développement local, Jean-Marc Aldric, précise que le Collège communal a répondu à un appel à projets lancé par la Province. Le but : valoriser la place en ouvrant l’espace pour une meilleure visibilité. Comment ? Par des travaux d’élagage, des plantations et l’enlèvement de l’abribus actuel. Le point a fait l’unanimité.

Unanimité aussi pour la réalisation d’un parking commun de 106 places pour la Maison de l’Entité (salle Perwex) et de 36 places pour des logements à construire. Un investissement essentiellement pris en charge par la société de logements de service public « Notre Maison » et la société Thomas et Piron.

Enfin, pour le Val d’Orbais, la future maison de repos, André Antoine annonce le démarrage des travaux à l’automne

Emmanuel Schu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.