Confinement général suite au coronavirus : les refuges animaliers demandent des dérogations

Ce sont des victimes collatérales des mesures de confinement en application depuis ce mercredi midi. Les chiens et chats abandonnés ne peuvent plus être recueillis ni adoptés. Les refuges animaliers sont, effectivement, fermés au public. Le travail des bénévoles y est également proscrit. Reportage au sein du refuge Sans Collier, basé à Perwez. Thomas Béchet, Laurent Deprez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.